Chargement...
Chargement...

Accro aux Effacés !

2793_accro-aux-effaces
Une actualité de Véronique D.
Publié le 17/11/2012

Envie  d'une lecture qui vous tienne éveillé, vous secoue les méninges, vous fasse frissonner, vous donne des palpitations tout en faisant vibrer en vous, par surprise, cette fibre sensible qui trahit vos émotions ? Si vous ne craignez pas de succomber à une addiction qui, sans être fatale, n'est pas sans effets secondaires (pendant tout le temps consacré à cette lecture en effet, certains témoignent de troubles légers du comportement : pas envie de sortir, de parler à ses proches, procrastination, accélération du rythme cardiaque...), sachez tout de même, avant d'entamer la lecture des Effacés du diabolique Bertrand Puard, qu'il est plus prudent d'avoir sous la main les trois tomes déjà parus : attendre février pour lire le dernier tome est déjà plus que vous n'en pourrez supporter, croyez-moi sur parole ! Une véritable addiction vous dis-je...

Bon, vous me direz, tout ça c'est bien joli mais de quoi s'agit-il ? J'y viens, j'y viens...

Les effacés sont cinq jeunes gens qui ont tous pour point commun de ne plus avoir d'existence légale et d'avoir tous perdus leurs parents de mort violente ou dans des circonstances troublantes . Ilsa, Mathilde (honneur aux filles), Emile, Nils et Zacharie ont tous été recrutés par le mystérieux docteur Nicolas Mandragore, ancien responsable de l'Institut médico-légal, qui les initie dans sa maison cachée au coeur de la vallée de Chevreuse à tout ce qu'il faut savoir pour infiltrer n'importe quel milieu dans n'importe quelle circonstance. De l'art du hacking à celui du combat, de l'apprentissage de la conduite de tout engin motorisé à la maîtrise des langues étrangères, le moins que l'on puisse dire est que les les heures de cours dispensées sortent des chemins balisés de l'Education nationale et que la formation est aussi intense qu'accélérée !

Et pour cause. Pour les Effacés, les défis vont s'enchaîner à vive allure au gré de trois intrigues troussées avec une redoutable efficacité. Dans la première, Toxicité maximale, ils ont fort à faire pour nuire au projet démoniaque d'un directeur de laboratoire pharmaceutique sur le point de propager un virus mortel, dans Krach ultime, des doigts coupés les mettent sur la piste d'un jeune homme créateur d'un algorithme qui pourrait mettre à mal le système financier mondial alors que dans Hors-jeu, le milieu du foot , des paris en ligne et du dopage est au coeur d'un thriller qui fait froid dans le dos ! Car tout le génie de Bertrand Puard est là : planter ses intrigues dans un décor extrêmement réaliste, en France, au coeur d'une actualité plus que brûlante, terriblement actuelle, tout en y faisant évoluer des personnages qui, s'ils sont de véritables héros de par leurs fonctions, sont des personnages extrêmement attachants. L'action est en effet toujours mêlée à l'émotion voire à l'introspection et les questions restées sans réponse atour de leur passé rendent les cinq ados plus fragiles et donc plus humains...

Dans le tome 4, tout nous sera révélé sur le personnage ambigu de Mandragore, sur ses alliances et ses motivations, son passé et son identité. Là où j'en suis, pour tout vous dire, je n'ai rien deviné de ce qui sera livré par l'auteur dans quelques mois. Le suspense reste entier mais si rien ne nous sera dévoilé de la chute lors de la rencontre du 24 novembre prochain dans les murs de la librairie, nul doute que Bertrand Puard parlera volontiers de ses personnages et de ses sources d'inspirations. Le tout étant de ne pas trop en dire...

Juste un mot encore pour vous dire que Bertand Puard a remporté pour le tome 1 des Effacés le Prix du roman jeunesse du prestigieux festival de Cognac (après avoir été récompensé en 2001 pour son premier roman pour adultes, Musique de nuit).

Faites une croix dans vos agendas : samedi 24 novembre à 15h30 au 91, rue Porte-Dijeaux (et avec Pauline Alphen !)

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut