Chargement...
Chargement...

Amis lecteurs, suspendez votre crédulité !

l'enchanteur - carrière.jpg
Une actualité de Anaïs H.
Publié le 08/01/2019
Dan est condamné. Atteint d’un cancer, il ne lui reste plus que neuf mois à vivre. C’est pour cela que Stan s’est mis en tête d’accomplir un miracle, celui d’offrir un peu d’immortalité à son ami en transformant sa mort en un spectacle grandiose, à la hauteur des comédies musicales qu’il affectionne tant. Et pour cela, Stan a tout planifié !
Surnommé L’enchanteur, Stan est un manipulateur professionnel et propose de régler tous les petits problèmes de ses camarades en échange de leurs précieux services. Et en bon chef d’orchestre, Stan parvient à mener son petit monde à la baguette, et surtout, à parvenir à ses fins.

Cependant, Stan ne serait rien sans ses acolytes. Dan, cancéreux obèse doté d’une culture et d’un intellect incroyable, n’est autre que le meilleur ami de Stan. Parfois étouffé par le cocon familial qui souhaite le protéger d’un avenir inexistant, Dan se réfugie au côté de Monsieur Dupré et de sa flasque de thé au gin pour se perdre dans la contemplation des coiffeuses de la galerie commerciale et de leur déhanché incroyable. S’étant fait à l’idée de sa mort imminente, il compte fermement sur les manigances de Stan pour lui offrir une mort inoubliable.

Il y a aussi David, celui que l’on n’attendait pas vraiment. Vivant seul avec sa mère hystérique toujours prompt à le mettre dans l’embarras en public et cible privilégiée des brimades de ses camardes, il joue les effacés. Du moins, jusqu’à ce que Stan et la bande lui offre la protection et surtout l’amitié. On lui découvre au fil des pages une intelligence fine et une âme d’artiste qui vont faire de lui un membre précieux de la bande.

Puis il y a Jenny, la guerrière, la protectrice. D’origine russe, elle a été initiée à la boxe dès son plus jeune âge. Dotée d’une sacrée carapace, elle semble inaccessible et insensible, mais ce ne sont évidemment que des apparences. Profondément attachée à sa famille et à ses amis, elle est prête à tout pour leur bonheur et se révèle être une alliée de choix dans l’accomplissement du miracle orchestré par Stan.  

Et enfin, il y a Moh, le narrateur de cette histoire. Complexé par son acné et l’indifférence que lui témoigne la gente féminine, il est le littéraire de la bande. Recueilli très tôt par son oncle et sa tante qui tiennent la librairie Enjolras (du nom du révolutionnaire des Misérables de V. Hugo), il baigne dans un milieu aussi culturel que contestataire. Passionné de Shakespeare, il a décidé d’adapter le Songe d’une nuit d’été, pièce qui servira de socle au miracle que la petite bande tente désespérément d’accomplir pour Dan.

Mais c’est sans compter cette menace redoutable, grandissant peu à peu et prenant sa source dans la violence du quotidien, dans cette haine nauséabonde, ce rejet permanent de la différence et cette peur indicible d’autrui, dont profitent souvent quelques âmes pernicieuses prêtes à tout pour mener à bien leurs desseins.   

Unis contre l’adversité et cette puissance maléfique, ce qui fait la force de l’Enchanteur et ses alliés, c’est l’amitié. Car aussi différents qu’ils soient et malgré les tensions inhérentes à une amitié à toute épreuve, ils font front et sont parés à défier la mort elle-même, quoi qu’il leur en coûte.  

Vous l’aurez compris, Stephen Carrière, s’attaque dans ce livre à des thèmes sensibles comme l’intolérance, le racisme, la maladie, le deuil et j’en passe. Il était ambitieux de vouloir traiter de tous ces sujets à la fois, pourtant l’auteur embarque son lecteur dans un ballet savamment orchestré et réussit l’exploit d’offrir un texte à la construction aussi complexe que fluide et sensible, agrémenté à foison de références littéraire, musicales et cinématographiques.

Oscillant tout au long du récit entre la réalité et le fantastique, ce livre est tout bonnement magnétique et ravira autant les adultes que les adolescents. Autant vous dire que désormais, l’on suivra de près les aventures de Stephen Carrière dans la littérature ado !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut