Chargement...
Chargement...

Brexiteurs, Brexiteuses : A vos marques ! Prêt(e)s ? Matchez !

Brexit romance - Sarbacane.jpg
Une actualité de Anaïs H.
Publié le 25/08/2018
Brexit Romance* : Start-up permettant la mise en relation de citoyens britanniques et français dans le but d’accomplir un mariage blanc et de procurer un passeport européen au dit citoyen britannique et un nid douillet britannique au citoyen français. Start-up créée un an après le Brexit, décision ayant pour conséquence la sortie de la Grand-Bretagne de l’Union-Européenne. Bref, start-up complètement illégale.

Dans cette comédie romantique à l’anglaise, plusieurs acteurs :

Marguerite Fiorel : A à peine 17 ans, c'est une chanteuse lyrique connue et reconnue. Un visage d’ange, des rêves de paillettes dans la tête et d’une naïveté déconcertante, c’est une irrésistible ingénue.

Pierre Kamenev : Il est le professeur de chant de Marguerite, à défaut d’avoir pu devenir un virtuose au piano. Une légère bedaine, un cynisme à toute épreuve et un avis sur absolument tout, c’est un nounours aigri.

Justine Dodgson : Etudiante, c’est la créatrice de Brexit Romance. Un look des plus naturels, une générosité sans faille et une obstination qui défie toute concurrence, c’est le véritable chef d’orchestre de cette histoire, du moins au début.

Cosmo Carraway : Un britannique comiquement réactionnaire, une française au cœur d’artichaut, une écossaise amoureuse des chats, une américaine à l'accent prétentieux... Les seconds rôles valent également leur pesant d'or !

Tout commence lors d’un voyage à bord d’un Eurostar. L'autrice naviguant constamment entre ces deux pays, c'était couru d'avance qu'au moins un de ses livres commencent dans le tunnel sous la Manche !
Au programme, pour Marguerite et Pierre, une prestation unique, one night only, à Londres : Les noces de Figaro. C’était du moins ce qui était prévu jusqu’à ce qu’ils rencontrent une jeune femme adepte du programme Brexit Romance, qui ne manquera pas de prévenir Justine qu’elle lui a trouvé deux candidats parfaits pour ses mariages douteux. Bien de son avis, Justine va se lancer dans cette croisade ! Mais ne jugera absolument pas utile d’en prévenir les principaux concernés, bien évidemment.

Un pitch fort alléchant ô combien d’actualité, une auteure qui a très largement fait ses preuves (on se souvient des hilarantes Petites reines et de l'époustouflant Songe à la douceur), autant d'arguments qui ont fait de Brexit Romance, l’un des livres les plus attendus de la rentrée littéraire. La barre était haute, et pourtant, Clémentine Beauvais la relève haut-la-main ! On gagne non seulement en épaisseur (un véritable pavé !) mais aussi en finesse (et non ce n’est pas incompatible !). L’autrice use avec malice des clichés et autres préjugés que tout à chacun entretient envers ses concitoyens. On y croise des britanniques raffinés et torturés, des français rustres et inconvenants et surtout des citoyens qui se battent pour leur liberté : une liberté de circuler au-delà des frontières, de s’exprimer comme on l’entend, d’aimer qui l’on veut, de penser sans entrave et de rêver aussi, un peu.

Et c’est bien simple, on tente vainement de se retenir de rire, mais vous l’aurez compris, sans succès, et ce, pour notre plus grand plaisir. 

Alors, posez tout, s'il y a un livre à lire, c'est bien celui-ci ! 

PS : Vous êtes bilingues ? Non ? Anyway ! L’Amour est un langage universel ;-)

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut