Chargement...
Chargement...

Carpe diem

4450_carpe-diem
Une actualité de Véronique D.
Publié le 20/07/2014

dieu-deteste-1537398-616x0Voulez-vous que je vous raconte l'histoire de "l'incroyable garçon mourant" ? Hé ! Ne partez pas ! Rien de sordide ou de glauque, bien au contraire ! Dieu me déteste est au contraire un roman plein de vitalité et d'humour, d'amour et d'énergie, peuplé de personnages de chair et d'os...

Pour tout vous dire, côté "chair et os" justement, ce n'est pas la joie pour notre héros : résident d'un service de soins palliatifs, Richard n'a qu'une certitude, celle de ne jamais atteindre ses 19 ans et peut-être même pas ses 18 qui se rapprochent à grands pas. Pour autant, perché sur le fauteuil roulant qu'il n'a plus trop la force de manipuler seul, il reste un garçon de son âge, bien décidé à faire la fête à la moindre occasion. Et ce n'est pas parce qu'il n'a plus de cheveux, plus beaucoup de muscles et plus d'appétit que sa libido est en berne ! Dès lors, chaque jour est une victoire, chaque regard de la douce Sylvie de la chambre 302 une caresse qui l'enflamme. Reste à passer à l'action et à se battre pour vivre comme il l'entend, en engageant la bataille contre le syndrome DMD (Dieu me déteste). Avec la complicité des uns (un oncle un poil immature et une grand-mère rock and roll), et la bienveillance des autres (un bel hommage aux soignants est rendu tout au long du roman), Richard fonce, vit, rit, aime...

Dieu me déteste est un roman aussi enjoué que poignant. La souffrance est là, tapie dans l'ombre des couloirs ou dans les plis des draps, dans les creux des visages des malades comme sur ceux de leurs proches. Mais l'humour et l'amour viennent la repousser sans cesse, dans un combat féroce, empreint de fougue et de rage. Le ton est là, tout en gouaille et en panache, convaincant, sans pathos ni apitoiement, loin du témoignage tire-larmes.

Dieu me déteste inaugure la toute nouvelle maison d'édition La belle colère qui nourrit son jeune catalogue de romans autour de l'adolescence. Des romans pour tous, adultes et adolescents, pour explorer cet âge éminemment littéraire et, ce qui ne gâche rien, de très beaux objets-livres, doux, bien en main, avec un beau papier, une maquette élégante... ! Et comme nous sommes tombés sous le charme, nous vous parlerons très bientôt de notre autre coup de cœur : La ballade d'Hester Day  ...A suivre !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut