Chargement...
Chargement...

Demander l'impossible

2946_demander-l-impossible
Une actualité de Véronique D.
Publié le 02/01/2013

Résolution de 2013 : demandez l'impossible !

Antonin, 16 ans, est un ado sans histoires : entre ses potes, les réseaux sociaux, ses parents et sa soeur aînée , rien ne semble devoir le perturber plus que de raison. Bercé depuis l'enfance par les rengaines de son oncle Max qui a "fait" 68 et ne cesse d’égrener les slogans de sa jeunesse, Antonin cherche à gagner en assurance, à mener sa vie de jeune lycéen plutôt rigolard mais peine à camoufler sous un humour loin d'être apprécié à sa juste valeur un complexe relatif à son peu d'expérience avec les filles. Mais justement il y a Léa, abordée sous le prétexte de lui apporter une aide en maths et c'est avec elle qu'Antonin se verrait bien franchir le pas qui lui ferait ouvrir la porte donnant "sur le dortoir des filles" (expression imagée de tonton Max pour évoquer la conquête de la liberté sexuelle que fut ce beau mois de mai 1968).

En attendant, chez Antonin, l'ambiance se crispe : sa soeur, la plus-que-parfaite Emma, de deux ans son aînée, fond à vue d'oeil, déserte les repas et voit sur son corps des bourrelets qui aux yeux des autres ne sont que les étoffes qui plissent sur un corps trop maigre. Les remèdes écolo-bio de leur mère n'y peuvent rien, Emma est en plein naufrage. Dans le même temps, Antonin est fasciné par un mystérieux SDF installé dans la rue...

Si Demander l'impossible.com commence sur un ton léger qui n'est pas sans rappeler les aventures du Maxime Mainard d'Anne Percin, les thèmes plus graves ne tardent pas à affleurer puis à s'imposer dans un récit toujours très enlevé. Antonin est un très beau personnage qui grandit sous les yeux du lecteur, quittant son monde "égocentré" pour s'intéresser aux autres, se questionner, essayer de comprendre, sans juger. Le monde des adultes est vu comme un monde de renoncements trop fréquents, vécus dans la douleur et le regret, de fautes chèrement payées aussi... Il y a beaucoup d'émotion dans ce roman plein de vitalité et de rythme, beaucoup d'humour aussi et Irène Cohen-Janca, sans se poser en donneuse de leçon, s'émeut avec empathie de ce manque de joie qui habite certains de ses personnages, comme si elle regrettait qu'ils n'aient pas osé, eux aussi, demander l'impossible et tout fait pour l'atteindre... Un roman aux personnages forts et attachants qui donne envie de croire aux lendemains qui chantent ou en ses rêves...

"Alors, des quatre coins de l'univers, dans la nuit éclairée de nos écrans, dans notre solitude partagée, on se mobiliserait pour bâtir et partager un monde moins pourri où le seul objectif à atteindre, ce serait notre rêve. Le rêve de chacun. Parce que personne n'a le même rêve."(p. 168)

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut