Chargement...
Chargement...

Deux frères, une fille...

2259_deux-freres-une-fille
Une actualité de Véronique D.
Publié le 14/08/2012

Vous voulez un livre qui vous fera oublier jusqu'à l'endroit où vous êtes, qui vous fera oublier la course du temps au fur et à mesure que vous tournerez les pages ? Ne cherchez pas plus longtemps, Cavale est de ceux-là, de ces livres à l'intrigue si tendue que la fin vous laisse étourdi et ravi du voyage...

Trois personnages sont au coeur de Cavale : Emily Bell, jeune  fille sans histoires dont la route va croiser celle de Sam et Riddle, enlevés à leur mère dix ans plus tôt par un père brutal et amoral qui les traîne d'une ville à l'autre sans qu'ils soient jamais scolarisés. En marge du monde, les deux jeunes gens font avec leur triste vie : Sam, 17 ans, veille avec une immense tendresse sur son jeune frère quasi autiste qui ne s'exprime guère que dans les objets qu'il dessine minitieusement et inlassablement dans les marges d'un vieil annuaire. Leur père, quant à lui, collectionne les mauvais coups et les escroqueries en tout genre.

C'est un dimanche que Sam croise très brièvement la route d'Emily (dans une scène assez originale pour que je ne vous la dévoile pas !) et quand ces deux là vont enfin se revoir, Emily va tout faire pour ne plus perdre la trace de ce jeune homme si différent de tous les garçons qu'elle connaît : ses goûts, ses références musicales (il a appris la guitare en atodidacte et en joue divinement), son non conformisme la ravissent. Les parents d'Emily ne tardent pas eux aussi à s'attacher à Sam ainsi qu'à son jeune frère et ce milieu familial chaleureux et normal est un vrai refuge pour les deux garçons qui restent malgré tout sur le qui-vive : personne, en effet, ne doit connaître leur situation. Le secret est pourtant éventé bien malgré eux et la  réaction de leur père est telle que leur vie est désormais menacée...Pour Emily, sans nouvelles de celui dont elle est amoureuse, l'angoisse est à son comble.

Inutile de le cacher, le lecteur sort littéralement essoré par les émotions qui le bousculent tout au long de ce récit à la dramaturgie parfaite. Holly Goldberg Sloan parvient à instaurer un suspens absolument insupportable par la façon dont elle fait se déclencher les différents évènements, passant d'un groupe de personnages à l'autre sur un tempo parfait. Un immense coup de coeur donc pour un roman palpitant qui respire la vitalité.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut