Chargement...
Chargement...

Double jeu

4418_double-jeu
Une actualité de Véronique D.
Publié le 25/06/2014

catQuoi de plus banal aujourd'hui qu'une rencontre sur le net ? Aussi réservés l'un que l'autre, Alex et Kate discutent sur la toile, échangent dans un forum sur un groupe de musiciens, se plaisent et se fixent un rendez-vous lors d'un concert. Entre ces deux là, le courant passe, au premier regard. Tout paraît simple et évident... Sauf  qu'un lecteur attentif remarquera dès la deuxième page que les qualificatifs attachés à Alex sont tantôt masculins, tantôt féminins ("j'étais content" p11, "elle ne m'avait pas trouvée" p12). Qui est Alex derrière cette frange qui lui tombe dans les yeux et son look androgyne ? Pour Kate, cela ne fait aucun doute, Alex est un garçon, mignon, très gentil, qui lui plaît. Alex se garde bien de la détromper et s'installe dans un mensonge dont il va lui être bientôt impossible de s'extraire...

A kiss in the dark est une histoire d'amour vibrante, touchante, et intense, construite en deux temps.  Cat Clarke ne crée pas de suspense autour de l'identité d'Alex mais invite son lecteur à un questionnement permanent quant aux motivations de la jeune fille et renoue avec les thématiques de ces précédents romans dans la deuxième partie du roman où le changement de narrateur alimente la tension dramatique de façon totalement inattendue.

"La trahison n'est que l'une des deux faces d'une lame tranchante comme un rasoir ; sur l'autre, on trouve la vengeance". Une fois de plus les personnages de Cat Clarke se débattent dans leur quête d'être acceptés, aimés et se prennent dans un piège qu'ils mettent eux-même en place. Dès lors, la chasse est ouverte et les proies toutes désignées...

Ne comptez pas sur moi pour vous en dire davantage sur ce roman qui, au-delà d'une histoire sentimentale questionne sur l'homosexualité, l'identité mais aussi sur la responsabilité et la confiance, et donne à réfléchir aux normes sociales qui conditionnent chacun d'entre nous. Cat Clarke propose au lecteur de voir au delà des apparences, loin de tout cliché et touche au cœur avec des personnages pour lesquels l'on ne peut avoir qu'un sentiment d’empathie tant on les sent vrais, habités, exaltés et assoiffés d'amour. Et pour une fois, elle laissera ses personnages sur le point de vivre leur vie, dans une fin plus ouverte et moins sombre que dans ses précédents romans. Mais chut... on ne dira rien de  plus si ce n'est qu'il y a fort à parier que ce baiser dans la nuit va enflammer les soirées d'été !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut