Chargement...
Chargement...

Ephémère : la vie en un souffle

634_ephemere-la-vie-en-un-souffle
Une actualité de Anne Chauvel
Publié le 29/08/2011

Suite à une modification génétique, les nouvelles générations de ce monde apocalytique meurent inéluctablement à 20 ans pour les filles, à 25 ans pour les hommes. Pour que l'espèce perdure, des razzias de femmes ont lieu pour constituer de véritables harems de génitrices. C'est le destin de Rhine, 17 ans, mariée de force ainsi que deux autres filles à Linden. Arrachée à son frère, forcée d'assister à l'agonie de la première épouse de Linden, Rhine ne songe qu'à s'enfuir de ce palais doré quitte à retrouver la misère extérieure. Même si elle se rend vite compte que Linden est la marionnette de son père (un savant qui prétend chercher un remède à la mutation mais dont les méthodes sont plus que douteuses), même si elle en vient à le plaindre, il n'est jamais question d'amour.

Une intense sensation de mélancolie accompagne la lecture, particulièrement lorsque l'on a dépassé les âges mortels. Mais pas la douce mélancolie qui accompagne les souvenirs d'enfance. Non, c'est plutôt une sensation d'étouffement, quand la gorge se serre à en faire mal mais que les larmes ne coulent pas. La liberté, la vie, la mort, l'embrigadement, la naissance, l'éducation, l'éthique médicale, autant de questions soulevées dans cet opus passionnant. Apre, sombre, voilà comment je définirai ce premier tome de la trilogie de Lauren Destefano, chez Castelmore, "Ephémère".

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut