Chargement...
Chargement...

Expression révoltée

669_expression-revoltee
Une actualité de Marie-Aurélie
Publié le 03/10/2011

Mai 68, Paris s'éveille, oui, mais sous les cris des manifestants. Les étudiants grondent et le général de Gaulle fait la sourde oreille.

Dans cette confusion générale, deux jeunes filles vont se croiser et partager une destinée. Elise vit avec ses parents et ses deux soeurs dans un bel appartement parisien. Ses parents sont des gaullistes convaincus en particulier sa mère qui travaille pour le ministère. A table les conversations sont superficielles et l'ambiance extrêmement tendue entre mère et fille. Elise n'a aucune conviction politique mais lorsqu'elle accompagne ses parents dans les manifestations gaullistes, elle ne sent pas à sa place.

Vanessa vit dans une minuscule chambre de bonne du 16ème arrondissement. Elle a quitté le lycée quelques années plus tôt et depuis elle travaille dans un banque. Vanessa a longtemps vécu avec sa mère mais celle-ci ne nourrissant aucun intérêt pour sa fille, elle a décidé de partir. Vanessa déteste son travail à la banque ainsi que ses collègues. En réalité la jeune fille est passionnée par la littérature. Sa vie tourne uniquement autour de son travail et elle mène une existence solitaire. La nuit elle se promène souvent dans Paris. Mais un soir elle est embarquée par hasard dans les manifestations étudiantes jusqu'à l'arrivée brutale de la police. Elle évite de justesse une commotion grâce à un jeune manifestant qu'elle recueille chez elle le soir même.

Elise s'enfonce de plus en plus dans le conflit silencieux contre sa mère. A table elle refuse de s' alimenter et maigrit à vue d'oeil. Elle continue tant bien que mal à suivre ses cours et à se préparer pour le bac. Sa classe accueille d'ailleurs une nouvelle élève: Vanessa. Grâce au père d'une amie d'enfance, la jeune fille a pu intégrer la terminale d'un lycée afin de poursuivre ses études supérieures. Elise et Vanessa se retrouvent donc dans la même classe avec leurs cicatrices et leur révolte.

Sur fond des "événements" de Mai 68  comme on les appelle poliment, Marie-Florence Ehret dresse le portrait de deux jeunes filles issues de deux familles opposées et dont chacune se sent exclue. Par la voix de Vanessa et d'Elise , les deux figures de Faim de vie, ce sont bien sûr les voix des étudiants manifestant qui résonnent ainsi que celles de tous les adolescents génération après génération.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut