Chargement...
Chargement...

Fuck you New York

43_fuck-you-new-york
Une actualité de Véronique D.
Publié le 31/10/2009

fuck you new yorkTitre coup de poing pour un livre choc ! Fuck you New-York, premier roman de Kamel Hajaji prend à la gorge, secoue, émeut, bouleverse et vous laisse pantelant, étonné d'avoir avalé 200 pages comme dans ces page-turners efficaces, emporté par le rythme irrésistible de l'écriture de ce jeune auteur très prometteur.

L'histoire ? Malek, 21 ans est sur le point de réaliser son rêve américain. Partir étudier à  New-York avec son copain Ben, dévorer "la grosse pomme" et s'y faire les dents. L'amérique d'après les twins towers, l'Amérique rêvée du cinéma que Malek connaît sur le bout des doigts. D'Il était une fois en Amérique en passant par Taxi driver, ils sont tous convoqués, les géants du grand écran qui lui ont bourré la tête des images de la ville avant même d'y avoir mis les pieds. Et justement... Le beau rêve est enrayé, la faute à la tête de Malek, à son nom, à celui de ses parents. La faute à la peur.

Suspecté de terrorisme, catalogué Arabe, lui qui est d'origine tunisienne né en France, Malek vole en morceaux. Ne sait plus. Ni qui il est, ni ce qu'il doit faire, dire, penser.

Fuck you New-York est le récit envoûtant d'une désillusion puis d'une désintégration. Comment remettre en question l'identité d'un être le détruit, le ravage. Le roman rythmé par les références au cinéma et à la musique fait froid dans le dos, dénonce une société engluée dans la peur, celle de l'étranger, de l'autre, pratiquant l'amalgame par facilité et ignorance.

Kamel Hajaji a du style, du "bit" comme disent les rappeurs, violence et  poésie se télescopent dans des séquences hallucinatoires fascinantes. Et on se retrouve là, au mot fin, triste et en colère de la bêtise du monde.

A lire à partir de 15 ans.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut