Chargement...
Chargement...

J'ai oublié

361_j-ai-oublie
Une actualité de Emilie
Publié le 20/04/2011

arrête de mourirLes enfants grandissent à mesure que les adultes déclinent, c'est tragique, mais c'est la vie. Cette vérité implacable, Samuel se la prend de plein fouet dans la figure le jour où il amène sa petite amie à la maison pour passer un après-midi un peu particulier. Ce mercredi, il a décidé de "passer le cap" avec Pauline, "d'aller plus loin", "de franchir la frontière", bref de faire l'amour avec elle pour parler simplement. Il est rasé de frais, il sent bon, il s'est préparé autant physiquement que mentalement, et c'est tendu mais confiant qu'il s'apprête à entrer chez lui. Et tout s'écroule. La mère de Samuel est comme une furie dans la salle de bain, elle jette du linge partout et peste contre la machine à laver. Elle a vraisemblablement oublié d'aller travailler, et plus grave, elle semble dans un état second.

L'incident coupe évidemment court à toute tentative de rapprochement des corps, et pire, une certaine distance s'installe entre Samuel et Pauline à partir de ce moment là. C'est donc seul que notre héros affronte la maladie de sa mère, car c'est bien de maladie qu'il s'agit: elle est atteinte d'Alzheimer. Le malaise du mercredi ne sera que le premier d'une longue série; petit à petit, la mère de Samuel va oublier d'effectuer les tâches les plus simples comme celle de se rendre à son travail, de s'occuper de l'intendance de la maison ou même de s'habiller. Elle sera rapidement prise en charge par des médecins qui la placent en maison de retraite pour la surveiller au mieux.

Samuel accuse le coup, en colère contre la vie et contre l'amour qu'il a peur de ne plus percevoir dans le regard hagard de sa mère. Arrête de mourir est un texte d'une très grande force. Avec des mots simples, Irène Cohen-Janca évoque la maladie avec beaucoup de justesse.

 

 

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut