Chargement...
Chargement...

Je t'aime, on s'aime...

3690_je-t-aime-on-s-aime
Une actualité de Véronique D.
Publié le 04/09/2013

Comment vous dire combien nous aimons 3 000 façons de dire je t'aime, nouveau roman de la toujours très attendue Marie-Aude Murail ? Dans un moment, vous allez voir se dévoiler ici quelques éléments de l'histoire, des personnages et du décor. Mais avant cela, je vous aurai déjà dit tout le bien que je pense de ce roman joyeux, tendre, émouvant, et tout palpitant de vie. Parce que ce qui est au coeur des romans de cette romancière vibre au souffle de ses héros auxquels rien ne manque, pas même la parole. Pour un peu, s'il nous venait l'envie (improbable) d'interrompre notre lecture, ils seraient là devant nous, suspendant leurs gestes, captés par surprise par notre regard...

Les trois coups résonnent. Le rideau se lève...

Chloé, Bastien et Neville se sont connus au collège. Connus ou plutôt croisés, sans créer pour autant de liens d'amitié. Six ans plus tard, Chloé entre en prépa, Bastien s'inscrit en droit (sans y faire grand chose), tous deux ont en commun le goût du théâtre et se retrouvent au Conservatoire dans le prestigieux cours de Jeanson où ils tombent nez à nez avec le beau et ténébreux Neville, tout vibrant de passion pour l'art dramatique auquel il a décidé depuis longtemps de vouer son existence... Et que voulez-vous, retrouver en terrain inconnu des éléments familiers rapproche, inéluctablement. Le trio est formé et ne va cesser d'évoluer sous nos yeux : chacun construit son identité et trouve son chemin sous les masques qu'offrent les personnages du répertoire (à moins que les masques ne révèlent plus qu'ils ne dissimulent.)

3 000 façons de dire je t'aime est une vibrante déclaration d'amour au théâtre et aux textes dont Marie-Aude Murail donne quelques extraits en tirades aussi bien choisies que bien senties. Le marivaudage sera bien sûr à l'honneur dans ce trio aux personnalités bien dessinées, mais la question centrale du roman est bien celle de l'identité, de la construction de soi, des choix qui peu à peu dessinent les trajectoires d'une vie. Il faudra à chacun se glisser entre les lignes pour savoir parfois qui a vécu quoi et avec qui et suivre en quelque sorte le chemin de l'auteur qui ose parfois quitter sa place de narrateur pour se glisser dans le "nous" collectif, comme si elle se mêlait à ses propres personnages jusqu'à devenir l'un d'entre eux. Pour nous, c'est clair, nous sommes Chloé, Neville et Bastien : des êtres vivants, intensément ! Absolument incontournable.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut