Chargement...
Chargement...

L'assassin est sur Facebook

136_l-assassin-est-sur-facebook
Une actualité de Véronique D.
Publié le 12/05/2010

couverture tueur a la cravateMarie-Aude Murail surfe comme une folle ! Les réseaux sociaux en ligne n'ont plus de secret pour elle, Google est devenu son nouveau terrain de jeux et "perdu-de-vue.com" son nouveau meilleur ami. Avec ce regard aussi vif que tendre qui la caractérise, la voilà qui s'interroge - et nous interroge - sur les dangers et les pièges de la communication virtuelle.

Attention, le tueur à la cravate va vous attacher à votre chaise (lit, fauteuil, hamac, balançoire, planche à clous...rayez les mentions inutiles) jusqu'à la dernière lettre de la dernière ligne : MAM (on ne choisit pas ses initiales...) est un thriller de la meilleure eau et même devrais-je dire, du meilleur sang (bien qu'il n'y en ait pas trop).

Ouvrir une boite à chaussures pleines de vieilles photos, c'est courir le risque d' ouvrir la boite de Pandore : quand Deborah demande à son amie Ruth des photos de sa mère décédée 10 ans plus tôt d'une rupture d'anévrisme, la boite s'entrouve et laisse apparaître une vieille photo de classe de Terminale sur laquelle apparaissent le père de Ruth, sa mère Marie-Eve et la soeur jumelle de celle-ci, Eve-Marie. Ruth émet un doute sur l'identité des deux soeurs parfaites copies conformes. Elle ne sait plus laquelle des deux est sa mère et ce, d'autant que son père semble donner la main sur la photo à celle qu'elle pensait être sa tante ! Les deux amies créent une fausse adresse et publient la photo sur Perdu-de-vue.com en espérant recevoir des réponses à leurs questions. Clic, clic, clic : c'est si simple...

Les mails s'accumulent révélant bien plus que n'aurait désiré Ruth. Cette année de Terminale, beaucoup s'en souviennent, c'est l'année où le tueur à la cravate s'en est pris à Eve-Marie avant de la jeter dans la Charente. Dans les conduits obscurs du Net, les langues se délient, se croisent et forment des noeuds qui étranglent Ruth : Martin, son père, semble être accusé par tous du meurtre d'Eve-Marie et peut-être même d'avoir tué sa femme... Trop de cadavres sortent des placards.

Quel sens du rythme ! On reste admiratif comme toujours devant la construction, la vivacité des personnages et l'enchaînement des situations. MAM joue avec les codes du thriller à la Mary Higgins Clark qu'elle cite avec une bonne dose d'humour et tisse son piège tout en mettant en lumière les réseaux incontrolables de la toile virtuelle. C'est efficace, mordant, pertinant avec, cerise sur le gâteau, un humour parfois très acide relayé par le personnage du père.

Et comme MAM est sympa, elle nous fait part, en fin de roman, du journal de bord du Tueur à la cravate : "comment un livre naît (ou pas)", tout aussi passionnant que le roman.

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut