Chargement...
Chargement...

La fille qui venait du futur

5204_la-fille-qui-venait-du-futur
Une actualité de Véronique D.
Publié le 24/01/2016

Attention, remède anti-morosité97827485206510-3131554-205x300 en vue ! Si vous avez envie d'un roman au rythme endiablé, où l'humour le dispute à l'intelligence du propos, sachez que nous l'avons trouvé !

2019. Andrea, 16 ans mène une existence tranquille entre son père et ses deux frères et prépare avec son meilleur ami un long voyage à travers l'Europe pour les vacances d'été. Partira, partira pas ? Les négociations père-fille vont bon train et l'affaire est loin d'être gagnée pour Andrea. Alors qu'elle cherche le moyen de persuader son père va lui tomber dessus un de ces imprévus qui changent un destin : Pénélope.

Qui est cette fille plantée là, aux abords du lycée, sans bouger, sans manger, sans boire, qui semble en état de panique et demande son aide à Andrea avant de se raviser et de refuser de bouger comme de s'expliquer sur sa situation pour le moins curieuse? Bizarrement accoutrée, le visage ravagé par l'acné, le cheveu gras, elle paraît si perdue... Et pour cause ! Pénélope avoue venir du futur, de 2171 très exactement. Mensonge ou réalité ? Une chose est sûre, pour Andrea, les ennuis ne font que commencer et les révélations de Pénélope n'ont pas fini de la surprendre !

Voilà le genre de roman sur lequel on aurait envie de tout dire, de donner envie en racontant les mille et une trouvailles qui font le charme de cette histoire pétillante et malicieuse. On vous dira juste que loin d'être le laideron que l'on croyait, Pénélope s'avère être une fille à la beauté stupéfiante (comme, dit-elle, le sont toutes les femmes de son temps) doublée d'une enquiquineuse de première catégorie, et que son rapport à la gent masculine est comment dire... plutôt singulier.

Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous est non seulement un roman addictif dont les pages se tournent avec bonheur mais aussi et surtout un roman qui parle de féminisme (et oui !) avec beaucoup de pertinence et d'humour. Mais l'humour n'est pas la seule tonalité du roman puisque les révélations vont aussi bon train et que la tension dramatique est maintenue jusqu'au point final. Reste à savoir  ce que nous réserve Nathalie Stragier pour le prochain opus à paraître en juin 2016 et inutile de dire que nous sommes déjà impatientes de la lire !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut