Chargement...
Chargement...

La souffrance dans la peau

4896_la-souffrance-dans-la-peau
Une actualité de Marie-Aurélie
Publié le 10/06/2015

9782364746688,0-2559768Léonie est une jeune danseuse de 20 ans. Aujourd'hui elle est de retour à Lyon, la ville où elle a grandit, pour un ballet contemporain Chaos. L' occasion pour elle de retourner chez ses parents, Léonie ne les a pas vu depuis un moment ; depuis qu'elle a quitté la maison pour s'installer en Belgique, les relations entre ses parents et elle se sont un peu distendue. Léonie a été adoptée bébé par cette famille bourgeoise lyonnaise et bien qu'elle y ait vécu très heureuse une légère distance a toujours été maintenue entre elle et sa famille notamment avec sa mère. Et bien qu'elle soit contente à l'idée de passer un peu de temps avec son père et sa mère, elle se languit d'autant plus de Bruxelles qu'elle y a laissé son petit ami Raoul, un jeune musicien dont elle est profondément amoureuse.

Son retour à Lyon est assez étrange : de sa rencontre dans le train avec un jeune homme un peu intrusif, à son agression lors d'un festival de danse. Chaque jour la jeune fille reçoit de plus en plus de sms menaçants, se sent suivie et est plusieurs fois victime d'agressions violentes dont le dénouement tragique est évité de justesse. Petit à petit Léonie comprend que quelque chose lui échappe, surtout que le comportement de ses parents est très étrange aux vues de la situation. Sa mère semble sombrer dans une folie dépressive aux accès inexplicables et son père est "obligé" de partir en voyage en Afrique, déplacement qu'il effectue depuis de nombreuses années pour ses affaires, mais qui semble mal venu alors que Léonie semble réellement en danger. La détermination de son père à maintenir son voyage et surtout à imposer à sa fille une sorte de garde du corps invisible, indique clairement à Léonie que ses parents lui cachent quelque chose.

Léonie, qui depuis toujours n'a jamais passé une nuit calme, troublée dans son sommeil par un malaise, une sombre impression qu'elle nomme "la chose", va être obligée de se pencher sur des questions qu'elle ne s'est jamais posées. La jeune femme va devoir se confronter à la question de ses origines qui apparaissent comme étant la clé du mystère de ces agressions et du secret de ses parents.

Avec La mémoire en blanc, Isabelle Collombat crée un personnage magnifique grâce à Léonie, jeune fille forte qui a décidé de pas se poser de questions, jusqu'au jour où ses questions, ses incompréhensions la rattrapent de la façon la plus violente qui soit. Léonie se découvrira un passé commun avec l'Histoire du Rwanda et apprendra par la même occasion à quel point la mémoire collective peut déterminer le pouvoir de la mémoire individuelle, et que ni l'une ni l'autre ne peuvent être abolies par aucune guerre, par aucun massacre, par aucune volonté.

"On peut tuer autant de gens qu'on veut ou qu'on peut, mais on ne peut tuer leur mémoire. La mémoire est la matière la plus invisible et la plus résistante que l'on trouve sur terre. (…)"

Philippe Gaillard, chef de la délégation du comité international de la Croix Rouge au Rwanda en 1993 1994, Londres, janvier 2002.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut