Chargement...
Chargement...

La traversée

4523_la-traversee
Une actualité de Véronique D.
Publié le 15/09/2014

gaspardLes premiers romans, au moment de la rentrée littéraire, bénéficient souvent d'un regard singulier de la part du libraire. Ils se glissent au milieu des ouvrages de ceux que l'on attend, que l'on aime à retrouver, dont on espère qu'ils sauront encore nous séduire (et non, je ne donnerai pas de nom !), de ces romans déjà auréolés du désir qu'on leur porte. Et puis il y a ceux dont on ne savait rien, ou si peu. Gaspard des profondeurs est de ceux-là, de ceux qui se glissent sur les tables alors que règne l'électricité fébrile de la rentrée, de ceux qui se sont pourtant imposés et laissent déjà une trace durable dans notre esprit.

Gaspard, bientôt 13 ans, prend une décision qui va changer sa vie. Tout en mesurant combien sa mère, déjà si triste, va être inquiète, il décide de partir seul à la recherche de son père, absent depuis trop longtemps. Le ventre pincé par la peur, Gaspard part le rejoindre dans le sud de la France, se fiant à un dépliant qui indique les dates de la tournée où son père officie en tant que "technicien lumière". La route est longue et Gaspard semble perdre parfois le contact avec la réalité, projeté dans des rêves de plus en plus noirs, peuplés d'étranges créatures. Mais la route est faite aussi de rencontres et celle d'Honoré, dit Néné, va être le soutien inespéré pour garder espoir. Néné, alter ego, comme un frère qui ne serait pas du même sang, va au fil des pages devenir l'indispensable compagnon d'un voyage qui s'avère de plus en plus dangereux au fur et à mesure que les cauchemars de Gaspard se mêlent à la réalité.

Il y a un petit goût d'Alice au pays des merveilles dans ce roman puissant aussi poétique qu'inventif. Au creux des pages se presse un monde obscur et violent que les deux compères vont devoir affronter, allant au-delà de leurs peurs, dans les tréfonds de leurs propres terreurs. Le chemin sera long vers la vérité, l'acceptation. Parce que le chemin est long pour savoir qui l'on est.

Tournez les pages du roman de Yann Rambaud et apprêtez-vous à passer de l'autre côté du miroir, à considérer que tout a moins d'importance, que le temps est en suspens, et surprenez-vous à penser que votre cœur bat à l'unisson de celui de nos deux héros. Vous sentirez votre gorge se nouer d'émotion, vos yeux déborderont, vous tremblerez d'effroi en croisant les Bêtimondes et vous quitterez Gaspard en ayant le sentiment d'avoir traversé toutes ces épreuves en sa compagnie. Et comme nous, une rentrée prochaine, vous attendrez avec impatience, dans l'électricité fébrile de l'automne, le nouveau roman  de Yann Rambaud...

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut