Chargement...
Chargement...

le garçon qui faisait rêver les ados

338_le-garcon-qui-faisait-rever-les-ados
Une actualité de Véronique D.
Publié le 01/11/2013

Le nom de Colton Harris-Moore ne vous dit rien ? Il est pourtant l'une des idôles des ados (et pas seulement) aux Etats-Unis comme sur facebook où il a quelques milliers de fans du monde entier. Chanteur  à frange ? Acteur spécialisé dans les rôles loups-garous ? Vous n'y êtes pas du tout ! Le jeune Colton s'est rendu célèbre par sa manière de vivre, tout simplement, mais vous reconnaitrez qu'elle sort du lot : à 10 ans, il avait déjà à son actif une soixantaine de vols de voiture, puis en grandissant, s'est emparé de bateaux, pour finir à tout juste 16 ans par voler son premier avion. Comment un jeune délinquant devient-il un héros ?

C'est certainement la question qui a motivé Elise Fontenaille pour l'écriture de ce court roman dans lequel elle contribue à entretenir ce qui est devenu la légende du "bandit aux pieds nus". Véritable plaidoyer pour la figure de ce voleur atypique qui a passé des années à jouer au chat et à la souris avec les forces de l'ordre et ce, toujours sans la moindre violence, Le garçon qui volait des avions pose aussi de nombreuses questions. Au regard de la loi, Colton est un contrevenant récidiviste et ses délits, aux yeux des victimes, n'apparaissent certainement pas comme mineurs. Pourtant, son enfance marquée par la violence paternelle d'abord, la précarité et les jugements hâtifs envers sa mère et lui ensuite, plaident en faveur d'une certaine indulgence. Au regard des jeunes dont il est l'idôle, c'est peut-être surtout sa liberté, sa faculté à survivre seul, en pleine nature, loin des contraintes de la société, qui lui aura donné l'étoffe d'un héros qu'il ne revendiquait certainement pas lui-même. Une sorte d'Arsène Lupin matiné d'un côté Robinson... Colton vole avec espièglerie, malice, véritable pied de nez ambulant à une société qu'il utilise sans y adhérer.

Comme dans La cérémonie d'hiver ou Les disparues de Vancouver, Elise Fontenaille explore le fait divers, prenant fait et cause pour son personnage. L'empathie est palpable, communicative : le jeune bandit, derrière les barreaux depuis juillet 2010, a trouvé en elle une solide avocate qui transformera tout lecteur en fan de Colton... Un hymne vibrant à la liberté, au droit à la marginalité.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut