Chargement...
Chargement...

Le goût de la revanche

3962_le-go-t-de-la-revanche
Une actualité de Véronique D.
Publié le 30/11/2013

A lui seul, le titre de Revanche annonce la couleur. Revanche, vengeance vont en effet être les moteurs d’un roman qui s’adresse aux ados et devraient être lus par leurs parents. Cette plongée au cœur de l’univers d’un groupe d’adolescents anglais est aussi addictive que dérangeante, troublante autant que bouleversante.

Jem a 7 ans quand elle voit Kai, son nouveau petit voisin, pas plus grand qu’elle, pour la première fois. Tout commence comme pourrait commencer une histoire sentimentale avec des histoires attendues : je l’aime, il m’aime…Et ils s’aiment en effet mais pas tout à fait comme Jem aimerait être aimée parce que l’un de leurs points communs est qu’ils aiment tous les deux les garçons. L’homosexualité de Kay n’est pas un spoiler* comme disent les anglais, pas plus que sa mort n’est une révélation, pas plus que son suicide suite à un harcèlement qui va le détruire jusqu’à commettre l’irréparable. Parce que dès le début , tout est dit, tout est là déjà et c'est bien la vengeance qui est au cœur du roman;

Comment Jem pourrait-elle penser survivre à celui qui était comme un frère siamois pour elle ? Seule l’idée d’une vengeance contre ceux qui ont poussé Kai à sauter du haut d’un pont va pouvoir la maintenir en vie pour un an, le temps pour elle aussi de découvrir les douze lettres laissées par Kai  à n’ouvrir que mois après mois, pendant un an, en suivant les indications sur les enveloppes cachetées. Après, sa décision est ferme, elle en finira avec le monde, avec la vie…

« Une bonne histoire finit par un happy end » dit Cat Clarke dans le prologue. Son histoire est pourtant excellente et plonge son lecteur dans le quotidien d’une bande de grands ados populaires, frivoles et égocentriques qui vont peu à peu dévoiler la fragilité cachée derrière les masques qui tombent au fur et à mesure que Jem s’intègre à leur groupe pour mieux les piéger un à un. L’univers de ces ados est impitoyable, mélange de rumeurs, de faux-semblants, de secrets et de cruauté. Mais si tout était bien plus compliqué que Jem n’avait bien voulu le croire et si les coupables désignés étaient plus innocents qu’elle ne le pense ? Et si derrière la haine qu'elle leur porte se dessinait une place pour d'autres sentiments ?

Accompagner Jem dans son projet va vous faire rager, trembler, frémir de colère. Vous allez avoir envie de la consoler, de lui tenir la main, de l'aider puis de lui ouvrir les yeux sur ce qui est à portée de sa main, sur ce qui s'offre à elle malgré son immense chagrin et son immense désir de revanche contre ceux qui ont fait souffrir Kai. Et à la fin, à la toute fin, croyez-moi, tous ceux qui l'ont lu vous le dirons, vos yeux vont se remplir de larmes et Jem et Kai vont vous hanter longtemps !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut