Chargement...
Chargement...

Les ailes de la Sylphide

3906_les-ailes-de-la-sylphide
Une actualité de Véronique D.
Publié le 23/10/2013

Sur un lit d'hôpital, Lucie, 17 ans, fait promettre aux policiers qui sont à son chevet que sa confession ne devra être interrompue sous aucun prétexte. Ce que Lucie a à confier, en effet, va requérir toute son énergie.

Les ailes de la Sylphide est un roman au charme singulier, qui vous attrape dès ces premiers pages : le suspense est déjà là et les questions se pressent dans la tête du lecteur. Qu'est-il arrivé à cette jeune fille ? Est-elle malade, a t-elle été blessée, est-elle hors de danger, que lui est-il arrivé ? Les réponses  vont être à chercher dans le plus extraordinaire des récits...

Lucie, passionnée de danse, vie en colocation à Lyon avec une cousine à peine plus âgée qui étudie la médecine.Au conservatoire où Lucie s'investit sans compter, la compétition est rude pour obtenir le rôle de la Sylphide, gracieuse créature des bois promise à un destin funeste. Alors qu'elle est sélectionnée, Lucie redouble d'effort à l'entraînement et s'impose une discipline de fer, n'hésitant pas à s'affamer pour se sentir plus légère. Un jour, une douleur au dos l'inquiète et la jeune fille se découvre une petit paire d'ailes dans le dos...

Black Swann s'impose dès lors à l'esprit et le récit semble prendre le chemin d'un roman psychologique qui va mettre en lumière une danseuse prise au piège de l'extrême exigence de son art. Mais ce serait trop facile. Lucie n'a t-elle pas été trouvée toute petite, abandonnée dans les bois ? Et si elle était, en réalité, le fruit des amours entre une sylphide et un humain ? Qui sait si l'histoire de sa mère ne pourrait pas se rejouer à travers elle ?

Et si derrière cette histoire qui fait apparaître le petit monde invisible des forêts dont on ne sait si elle relève du fantasme, de la réalité, du rêve ou d'une imagination particulièrement débridée se cachait une réalité tout autre, trop douloureuse pour être regardée en pleine lumière ?

Pascale Maret va vous entraîner  dans un roman follement original qui navigue entre réalisme et magie avec bonheur, semant des pièges délicieux pour un lecteur totalement captif, immergé dans un récit touchant, poétique et cruel et dont la fin bouleversante restera longtemps vous serrer le coeur. Autant vous prévenir : vous allez sortir de ce texte  délicat et sensible tout chamboulé !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut