Chargement...
Chargement...

les cauchemars de Thomas Drimm

Une actualité de Véronique D.
Publié le 06/10/2009

thomas drimm tome 1Imaginez. Tel est le maître mot qui guide ce roman pas comme les autres. Une société où boire de l'alcool, être tros gros ou encore développer son esprit critique ou être cultivé peut conduire à la déchéance. Une société où le jeu est tout puissant, générateur d'énergie, où chacun est "traçable" à tout moment grâce à la puce insérée dans son crâne à l'adolescence...Ça vous rappelle quelque chose ? 

Thomas Drimm, presque 13 ans, pas encore "empucé", fait voler son cerf-volant sur la plage lorsqu'il en perd le contrôle : son jouet  finit sa course sur le crâne d'un vieil homme qui meurt sous le choc. Quelle entrée en matière ! D'autant plus que le défunt n'est autre qu'un très grand savant qui, pour réaliser le projet qui lui tenait à coeur et se faire entendre par delà la mort, va se réincarner dans le vieil ours en peluche de Thomas et se servir de lui pour...sauver le monde !

Amateurs de suspense, d'humour, de sciences, d'aventures, ce livre est pour vous ! Accrochez vos ceintures, le voyage n'est pas de tout repos. Véritable course contre la montre, la fin du monde tombe un jeudi (tome 1 de Thomas Drimm, saga en 5 volumes), est un des romans les plus fous de cet automne, se permettant toutes les audaces, tous les coups de pieds dans une société endormie par le contrôle d'un état tout puissant. Ce pauvre Thomas va devoir faire face à bien des périls et surtout à des manipulateurs hors pair, y compris parmi ses proches. Où est la vérité dans tout cela, qui sont les menteurs, qui sont les bons et les méchants ? Bien malin qui pourra le dire avec certitude, même à la fin du tome 1 ! J'ai comme l'impression que Didier Van Cauwelaert, qui signe là son premier roman estampillé "ados" nous réserve encore bien des surprises et qu'il a trouvé là matière à assouvir un certain besoin de liberté...

Si la vraisemblance est loin d'être toujours au rendez-vous, l'imagination elle, est à l'honneur ! Ce roman irrévérencieux en diable fait aussi la part belle à la poésie en prônant la libération des âmes des défunts... Mais pour en savoir plus à ce sujet, il vous faudra plonger dans cet univers aussi réjouissant qu'effrayant.

Une chose est sûre : vous ne regarderez plus votre vieil ours du même oeil !

ours en peluche avec tank

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut