Chargement...
Chargement...

Les liens du sang

32_les-liens-du-sang
Une actualité de Véronique D.
Publié le 27/09/2009

scène de vampirisme époque victorienneCe n'est une nouvelle pour personne : la mode est aux vampires. Après la célébrissime série américaine dont les titres rimes avec passion, les vampires de Manhattan, ou encore la série -encore américaine (!) de L.J Smith qui tient en ce moment la dragée haute à ses prédécesseurs et carracole en tête des ventes -, on en oublierait presque que le genre est loin d'être nouveau et que les histoires sanglantes ont passionné nos ancêtres. De la terrible histoire de La morte amoureuse à la romantique dame pâle, de la ténébreuse et glaçante Carmilla, symbôle de l'amour interdit à l'envoûtant Dracula, chef-d'oeuvre incontournable du genre, la littérature du XIXème siècle a été riche de ces récits de sang et de passion.

 

 

 

 

 

Le vampire par Philip Burne-Jones

 

C'est justement au coeur de l'époque victorienne que Fabrice Colin ancre le premier volume de sa nouvelle série : les étranges soeurs Wilcox

Que vous dire ? Que Luna et Amber sont liées par les liens du sang (elles sont soeurs...), qu'elles cachent un secret que je ne révèlerai pas même sous la morsure, oups, je veux dire sous la torture. Et que leur route va croiser celle du génial Sherlock Holmes, du bon docteur Watson et du terrifiant Jack l'éventreur. Londres (et le royaume tout entier) seront bientôt à la merci des Drakuls. A moins que...

Choisissez un endroit confortable : vous n'allez pas poser ce livre avant de l'avoir fini, puis vous vivrez des mois, langue pendante (et oui, je sais c'est disgracieux et peu pratique) dans l'attente de la suite, puisque suite il y aura.

Les vampires de Londres, premier tome de la série, est un très grand roman d'aventures, inventif, malicieux, profond, émouvant, palpitant. La grande Histoire se mêle à merveille à l'imagination -fertile - de Fabrice Colin et fait de cette série un parfait modèle de Gaslamp (sorte de mélange entre roman gothique et littérature policière victorienne). Bref, irrésistible de bout en bout, Les étranges soeurs Wilcox n'ont pas fini de nous faire frémir...de bonheur. En résumé, on est mordus !

couverture Etranges soeurs Wilcox

 

 

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut