Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (2ème édition - billet n°27)

377_les-lyceens-ecrivent-aussi-2eme-edition-billet-n-27
Une actualité de Administrateur
Publié le 05/11/2012

logocondorcet.jpgEnsemble nous y arriverons.

Le recueil épistolaire gaza300.jpgguerre. Contre toute attente ce fut un jeune homme qui trouva sa bouteille sur le sable et lui répondit. Le jeune homme, froid, moqueur, ne donne pas son identité tout de suite, de peur que l'on ne l'accuse de ''pactiser avec l'ennemi'', il se cache sous le pseudonyme de ''Gazaman''. Cette intrigue donne du suspense à l'histoire qui est plus captivante que jamais. A travers cette correspondance, on en apprend beaucoup sur chacun des deux personnages, mais aussi sur les deux pays. Tout au long de cette correspondance, le lecteur vit en même temps que les personnages, il ressent les mêmes émotions qu'eux et partage leur peur. Le lecteur sait à présent ce que sait que de vivre dans la fumée des feux des attentats des terroristes, mais aussi ce que sait que de perdre un être cher. En effet en Palestine, les morts s'entassent quotidiennement et leurs assassinats se sont banalisés. Avant, nous pouvions avoir une image floue de ce conflit, mais à travers cette histoire, nous avons pu réaliser l'ampleur de la situation. Au fur et à mesure du temps, Tal a trouvé le chemin qui mène à Naim, âgé de vingt ans, né à Gaza, qui se cache sous l'identité de Gazaman. Tal et Naim ont fait table rase des différences et des conflits qui les séparent, chacun défend sa cause, son pays, sa culture, mais ils rêveraient d'une vie meilleure, ils se sont fait part de leurs rêves, leurs projets, leurs histoires, les unes plus touchantes que les autres. Ce qu'ils veulent c'est la paix entre leurs deux pays, en finir avec cette guerre absurde, et renouer le contact entre la Palestine et Israël. Pour preuve, une forte amitié s'est créée entre Tal et Naim, c'est un exemple à suivre. Finalement, il y a une moralité à ce récit. On nous montre que nous avons ici de la chance de vivre en paix avec les membres de notre famille, sans crainte de les perdre d'une minute à l'autre, sans bruit, sans ennemi, une vie de rêve pour ceux qui vivent en guerre. Estimons nous heureux et cessons de nous plaindre.

Amani Chérif, élève de Seconde 4

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut