Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (2ème édition - billet n°4)

252_les-lyceens-ecrivent-aussi-2eme-edition-billet-n-4
Une actualité de Administrateur
Publié le 05/11/2012
logocondorcet.jpg

Quatrième billet issu de la plume lycéenne : Mon grain de sable de Luciano BOLIS (La Fosse aux ours). Ce récit n’est pas seulement l’histoire d’un seul homme, mais d’une multitude d’autres qui ont subi ces actes incompréhensibles de barbarie et qui malheureusement n’ont pas pu raconter leur « grain de sable ». Luciano Bolis, capturé en 1945 par les fascistes en Italie, raconte, après la libération, son vécu, des circonstances de son arrestation à son évasion en passant par les détails des différents actes de torture qui lui furent infligés. D'abord arrêté puis torturé, il est soumis aux plus atroces des châtiments physiques, son seul point d'appui c’est sa volonté, celle-là même qui permet de tenir lorsque le corps ne suit plus, celle qui lui permet de dégager cette humanité, en se demandant pourquoi ses agresseurs agissent ainsi et en s'immisçant au-dessus de leur simples actes physiques. Cette même humanité qui fait que chaque argument, chaque morceau du récit est aussi choquant que violent et fait ressortir au plus profond du lecteur aussi bien un sentiment de dégoût que de compassion. bolis.jpgFinalement, le récit de Luciano Bolis nous emmène dans ce que l'homme a de plus profond en lui. Lorsqu’il ne lui reste plus que sa conscience pour survivre ; il nous met face à la situation et transmet son ressenti d'une façon incroyable qui nous permet de comprendre l'acte dE suicide qu'il tente de commettre et comment il a vécu l'avant et l'après. Cette histoire nous invite à nous interroger : comment les hommes peuvent-ils faire cela ? Ce comportement est-il humain ? Et que ferions-nous à la place de Luciano Bolis, torturé et déchiré ? Personnellement cette œuvre m’a touchée, Luciano écrit avec le souci constant de dire précisément ce qu’il a vécu et ressenti, on est donc aussi choqué qu’ému en la lisant. Son style d’écriture très spontané nous permet d’imaginer facilement chaque détail. Sachant le récit tiré d’une histoire vraie, j’ai été subjuguée par l’attitude que Luciano adopte et arrive à tenir en dépit des sévices de plus en plus inhumains qui lui sont réservés. Je me suis donc posé la question de savoir comment un homme peut résister à de telles souffrances. La réponse pour Luciano est sûrement à chercher du côté de la force de ses idéaux : sa conviction à servir une cause juste, celle des partisans, une croyance aux valeurs qu’ils véhiculent, la résolution enfin de maintenir sa dignité d’homme libre et fidèle aux siens et de faire triompher la grandeur de l’âme héroïque sur la barbarie d’hommes en proie à leur peur de la défaite. Audrey Blet, étudiante en B.T.S.C.Go1

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut