Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (3ème édition – billet n°12)

1312_les-lyceens-ecrivent-aussi-3eme-edition-billet-n-12
Une actualité de Administrateur
Publié le 05/11/2012
Billet sur Disparu à Jamais de Harlan Coben Avant de lire ce livre, je ne connaissais pas tellement Harlan Coben : la seule œuvre que j'avais lu de lui était : Ne Le Dis à Personne, que j'ai beaucoup aimé, J'ai donc redécouvert cet écrivain à travers ce livre suivant. Disparu à Jamais (du titre original Gone For Good) est un trésor de la lecture ! Dans la catégorie suspense et roman noir je n'ai pas trouvé mieux ! On est captivé par l'histoire dès le début et on se demande bien jusqu'où l'auteur va pouvoir nous emmener ; on ne peut que dévorer le livre d'un bout à l'autre,et quand on croit avoir compris, on découvre un nouvel élément, En effet, Harlan Coben a une façon bien à lui de laisser le mystère planer. Fidèle à sa réputation, il nous entraîne dans une enquête où les retournements de situations s'enchaînent à une vitesse incroyable, 464 pages d'un suspense haletant, voilà l'essence même de ce livre ! C'est une enquête complexe qui suscite plus de questions qu'elle ne fournit de réponses ; une enquête palpitante truffée de coups de théâtre qui s’enchaînent très vite, un rythme étourdissant, des personnages inoubliables. Personnellement, je trouve ce roman-ci encore plus réussi que le précédent (Ne Le Dis à Personne), car il me semble plus réel et que les personnages sont particulièrement bien placés dans les rôles. Ils sont plus complexes aussi parce que comme le dit un des des personnages du livre « Le Spectre » : « Toi, tu voudrais bien classer les gens dans des cases,Les méchants d'un côté, les gentils de l'autre,Mais ça ne marche pas, hein ? Ce n'est pas aussi simple ».Et bien non ce n'est pas aussi simple et c'est cela qui fait la richesse de ce livre. Chaque personnages a sa part de secrets inavoués. De plus, la fin donne tout son sens à travers la phrase indiquée en quatrième de couverture : « Il est temps que Will comprenne que les deux êtres qui lui sont le plus chers sont peut-être ceux qu'il connaît le moins.» Bref, je recommande vraiment ce livre. Pour moi, c'est la référence, le modèle des romans noirs, alors filez vous le procurer ! Billet de Mathilde Gouze élève de seconde 4

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut