Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (3ème édition – billet n°23)

1344_les-lyceens-ecrivent-aussi-3eme-edition-billet-n-23
Une actualité de Administrateur
Publié le 05/11/2012
Billet sur Le dernier jour d’un condamné de Victor Hugo Le dernier jour d’un condamné est un roman de Victor Hugo, publié en 1829. Il fut tout d’abord publié sans nom d’auteur mais Hugo y ajoutera en 1832, une longue préface concernant le thème principal de ce roman : La peine de mort. Ce livre, partagé en quarante neuf chapitres, relate les dernières heures d’un homme condamné à mort et dont l’exécution est imminente. C’est à la prison de Bicêtre que nous retrouvons ce condamné à mort. Durant ses vingt quatre heures à vivre, il nous décrit ses émotions, nous raconte les circonstances de sa condamnation et plus important encore ce qui le pousse à écrire. Au début du roman, le protagoniste apprend qu’il est condamné à mort et attend pendant de terribles heures que l’on vienne l’exécuter. Nous assistons tout d’abord au « déshonneur » que subit le protagoniste, puis nous assistons ensuite aux critiques de la condamnation à mort et qui prend alors une tournure politique. Dès le début du roman, le narrateur nous donne du personnage principal une image d’un homme « seul ». Pour le protagoniste, le fait d’écrire lui permet de s’échapper de cet enfer mais par-dessus tout de laisser une trace de sa condamnation, afin que ceux qui exécutent les condamnés, aient la main beaucoup moins « légère » à l’avenir. La mort revient à plusieurs reprises durant tout le roman. Ce qui est assez intriguant dans ce roman, c’est que l’on ne connait absolument rien de la vie du protagoniste et plus particulièrement du motif de sa condamnation. C’est justement l’absence de motif qui rend sa condamnation encore plus tragique. Victor Hugo y dénonce justement dans ce roman, la condamnation à mort qui est beaucoup trop souvent facile et injuste. Ce roman m’a permis de me rendre compte du réel supplice qu’est la peine de mort et à quel point certains avaient la main légère. Ce court récit m’a tenu en haleine du début à la fin et m’a fait ressentir de la pitié, de la compassion mais aussi de la colère. Mais alors, qu’adviendra-t-il du protagoniste, sera-t-il exécuté ou grâcié ? Avec un sujet aussi critiqué à cette époque que la peine de mort, la lecture de ce roman époustouflant n’est que vivement conseillé ! Billet de Mehdi BOUCHACHI, seconde 4

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut