Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (3ème édition – billet n°4)

941_les-lyceens-ecrivent-aussi-3eme-edition-billet-n-4
Une actualité de Administrateur
Publié le 05/11/2012
Billet sur la trilogie de Katherine Pancol : Les Yeux Jaunes des Crocodiles, La Valse Lente des Tortues et Les écureuils de Central park sont Tristes le Lundi   C’est l’histoire d’une femme, une pauvre femme banale, comme vous et moi. Cette femme s’appelle Joséphine Cortès et vit à Courbevoie. Pourtant, il va arriver à cette femme des histoires extraordinaires, des choses qui n’arrivent qu’aux autres, que l’on lit dans les faits-divers des journaux. Joséphine a une famille autour de la quelle tourne l’histoire : un mari qui la quitte pour partir élever des crocodiles au Kénya, une sœur, très belle, très en vue, très riche, qui habite dans un bel appartement avec un beau mari, un beau fils qui a de bonnes notes ; et de bonnes cartes de crédit. Une belle vie, quoi ! Sauf qu’elle rêve de devenir célèbre, ce qui va causer des soucis. Joséphine vit dans l’ombre de sa sœur. Elle lui dit toujours oui, elle l’adore : ce n’est pas de l’amour mais de la vénération alors que cette sœur la tyrannise, la rabaisse et la fait marcher par le bout du nez. Mais elle l’adore ! Mme Cortès a aussi deux filles : l’une ambitieuse, sûre d’elle et mature. L’autre petite et encore bébé dans sa tête. Mais bientôt, ces filles vont faire leur vie et Joséphine les voit grandir à son grand désespoir. Il y a aussi sa mère, qui ne l’a jamais aimé ; son beau-père, qui rêve d’avoir un enfant à soixante ans ; sa belle-sœur qui vole le mari de la mère de Joséphine ; son beau-frère – de qui Elle tombe amoureuse ; son petit cousin surdoué ; ses conquête ; ses voisins ; ses amis et surtout Shirley, fille cachée de la reine, la meilleure amie de Joséphine sans qui elle ne serait rien. Dans la trilogie de Katherine Pancol- Les Yeux Jaunes des Crocodiles, La Valse Lente des Tortues, Les Ecureuils de Central park sont Tristes le Lundi- ces personnages prennent vie et deviennent attachants. Ces romans, ce sont des trahisons, de l’amour, de la vengeance, de l’amitié, de l’égocentrisme, de la peur, du doute, de la perte de confiance, des retrouvailles, des souvenirs ; bref, c’est la vie.   Billet de Salomé JACQUI, élève de 1ère S

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut