Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (4e édition – billet n°10)

3103_les-lyceens-ecrivent-aussi-4e-edition-billet-n-10
Une actualité de Marilyn
Publié le 11/02/2013

Billet portant sur La part de l’autre d'Eric-Emmanuel Schmitt

Le livre d’Eric-Emmanuel Schmitt, La Part de l’Autre est réellement prenant car il retrace la biographie du personnage historique qu’est Adolf Hitler mais il fait en parallèle une biographie uchronique, c'est-à-dire qu’il change une partie de l’histoire. En effet, Eric-Emmanuel Schmitt a imaginé ce que serait devenu le monde si Adolf Hitler avait été accepté aux Beaux Arts de Viennes.

Il va différencier les deux personnages par leur prénom. Il va ainsi appeler Adolf H, celui qui a réussi le concours des Beaux Arts, et Hitler celui qui a été recalé.

L’auteur cherche à montrer par ce livre que nous avons tous en nous deux facettes bien différentes, l’une lumineuse recélant les aspects de notre personnalité positifs que nous acceptons, l’autre beaucoup plus sombre que nous avons tendance à rejeter car elle nous dérange. C’est cette « part de l’autre » qui deviendra dominante en Hitler et l’amènera à commettre les atrocités que l’on sait pour ne jamais avoir voulu se remettre en question et accepter pour mieux les combattre ses côtés obscures.

Dans ce livre, Adolf H est entouré, il rencontrera de nombreuses personnes qui vont enrichir sa vie, il ressentira alors des émotions comme la tristesse ou encore l’amour. Il confrontera ses idées avec celles de ses amis, et pourra, grâce aux personnes qui l’entoure se construire la vie qu’il a toujours rêvée : devenir un peintre célèbre à Paris. Ainsi, grâce à son entourage et à sa rencontre rapide avec le psychanalyste Freud il va accentuer la meilleure partie de lui-même. Il va se réaliser par l’art et fera fructifier tous ses talents.

Dans la biographie, Hitler est recalé une seconde fois des Beaux Arts et se sent alors incompris. Il errera dans les rues de Vienne avant de partir au front pour combattre au côté des Allemands. Hitler va alors se révéler pendant la guerre car il adorera se sentir enfin exister. Une fois la guerre perdue, il se persuade que c’est à cause des Juifs. C’est après une tentative de putsch raté, qu’il se retrouvera en prison et commencera à écrire Mein Kampf. Peu de temps après sa sortie il deviendra le seul chef de l’Allemagne et déclarera ainsi la seconde Guerre Mondiale. Il se suicidera avec sa femme en apprenant que l’Allemagne est sur le point de perdre. Hitler aura passé sa vie seul et n’aura jamais réussi à être heureux car c’est au fond un raté qui n’aura jamais pris le temps ni fait l’effort d’une introspection salutaire pour arriver à se connaître lui-même. A défaut, il n’aura eu de cesse de faire peser aux autres ses propres déficiences et de les exterminer aussi…

Ce livre m’a beaucoup plu car nous avons une vision de la seconde Guerre Mondiale différente de celle enseignée en histoire. En effet, nous pouvons essayer de comprendre pourquoi Hitler a commis de telles horreurs. De plus, le livre n’est pas dépourvu d’humour. L’auteur s’amuse à opposer totalement les deux personnages et joue avec des clins d’œil historiques. Par exemple, Adolf H se mariera avec une juive, rencontrera le Docteur Freud, lui aussi Juif et sera ami avec Berstein, un homosexuel. On pourrait presque dire qu’Adolf H réussit en quelques sortes sa vie grâce aux Juifs et s’enrichit émotionnellement grâce à un homosexuel, autant d’êtres honnis par le vrai Hitler… Ces petites touches humoristiques, ajoutées à une écriture très plaisante et facile à lire rend ce livre particulièrement attractif.

Billet de Claire Faureau, étudiante en B.T.S. Commerce International, première année

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut