Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (4e édition – billet n°18)

3239_les-lyceens-ecrivent-aussi-4e-edition-billet-n-18
Une actualité de Marilyn
Publié le 29/03/2013

Billet portant sur Invictus

 Invictus est un film fantastique réalisé pas Clint Eastwood.

L’histoire se passe en Afrique du Sud, lors de la libération de Nelson Mandela, après 27ans de prison. Il commence par exercer son premier mandat en tant que président d’Afrique du Sud, dans un Etat qui est au bord de la guerre civile, et qui vient juste de sortir de l’apartheid.

Ce film met en évidence comment le sport peut sauver une nation.

Le film se passe durant la coupe du monde de rugby. Les Springboks sont l’équipe nationale, mais ils représentent également  les blancs d'Afrique du Sud, de leur domination et de l'apartheid.

Le président Mandela pense que le sport peut réunir un pays, tant déchiré par l’apartheid, et rétablir la paix. Il va donc rentrer en contact avec le capitaine de l’équipe, pourtant, étant tout deux de nature bien différente, afin de tenter de motiver l’équipe, et d’aboutir à une seule chose, l’union.

Il va lui transmettre un poème, au nom d’Invictus, dans le but de motiver l’équipe, de reformer l’union de la nation.

Il va tout faire et pousser les Springboks à la victoire lors de cette compétition mondiale.

Deux aspects sont mit en avant ici. Tout d’abord, le sport et la politique.

Le président Mandela met tout en œuvre, à travers cette coupe du monde de rugby, pour unir les hommes entre eux, et passer au dessus de tout les différents qu’il peut y avoir entre les différentes cultures. On voit bien ici que le pouvoir politique joue un rôle majeur dans l’union du pays grâce au sport.

Ensuite, le deuxième aspect est sport et dépassement de soi.

On peut voir que les rugbymans mettent tout en œuvre pour arriver à la victoire. Ils donnent de leur temps pour se rendre dans un petit village, et apprendre le rugby aux enfants. Ils s’entrainent dur pour se qualifier pour la coupe du monde, et pour ensuite, arriver à la victoire contre les All Blacks, en finale. C’est lorsque plus personne n’y croyait que la population, suite à cet évènement c’est ressoudée autour d’une même équipe, l’équipe de leur nation, « One team, one country ».

Ce film est vraiment enivrant et passionnant. Il nous plonge vraiment dans l’histoire, et nous fait vivre jusqu’à la dernière seconde du match, pour ensuite assister à la victoire des Springboks. Une belle histoire qui trouve que le sport peut unir les hommes, malgré les différences ou les difficultés.

Billet de Vanessa Merino, étudiante en B.T.S. CI2

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut