Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (4ème éditions - billet n°4)

2975_les-lyceens-ecrivent-aussi-4eme-editions-billet-n-4
Une actualité de Marilyn
Publié le 10/01/2013

Billet sur Les hirondelles de Kaboul de Yasmina Khadra

Dans les rues de Kaboul, les ruines sont devenues le paysage principal. Ce livre retrace l’histoire de deux couples à un moment précis de leur vie. Le premier ménage est celui d’Atiq Shaukat et de sa femme Mussarat, lui est geôlier, elle, couve une grave maladie qui la condamne à mort. Le second couple se constitue de Moshen un ancien bourgeois qui a tout perdu, et son épouse Zunaira, belle comme le jour, ancienne avocate militante pour l’émancipation de la femme, ne pouvant plus exercer.

Un jour, une lapidation publique a lieu, Moshen participe à la mise à mort. A partir de ce moment, tout va changer, il ne sera plus le même et cela engendrera de nombreuses disputes avec sa femme. Jusqu’à en venir aux mains, un accident est vite arrivé… Zunaira se voit condamnée à mort et se retrouve donc sous la garde d’Atiq qui, lui, avait alors perdu goût à la vie. En effet, le geôlier ne supporte plus personne, même plus sa propre femme. Lorsque Zunaira se découvre de son grillage (tchadri) sa beauté apparait, Atiq revit alors, il est amoureux. Or elle reste condamnée… Comment faire pour la sauver, elle qui a accepté son destin ?

J’ai apprécié ce livre car il est attrayant. On s’attache aux personnages. L’auteur nous fait ressentir les émotions qu’il souhaite exprimer en chacun de ses personnages, pétris d’humanité et donc parcourus de contradictions, de bons sentiments mais aussi de faiblesses. La vision chaotique de Kaboul dramatise la situation, cela fait réaliser que même aujourd’hui des gens ne mangent pas à leur faim et que dans le monde, beaucoup de personnes n’ont pas de toit au-dessus de leur tête. L’insécurité régnant en maître par l’intermédiaire des talibans. Yasmina Khadra, nous transporte dans un univers qui a bel est bien existé avec toutes les souffrances en présence, le malheur et la violence.

Ce livre m’a, comme, transporté dans cet environnement. J’avais auparavant déjà lu un livre sur ce thème Mille Soleils Splendides de Khaled Hosseini, lui aussi très prenant. J’apprécie ce genre de livres car ce sont des « histoires » vraies, j’entends par là que les horreurs racontées et ces modes de vie que subissaient les locaux, sont vraies. Cela a bel et bien existé et c’est malheureusement encore d’actualité dans certains endroits de la planète. Je conseille donc la lecture de ce livre à tous ceux qui entendent garder les yeux ouverts sur ce qui se passe dans le monde…

Billet de Julie Cordelier, étudiante en B.T.S. Assistant de Management première année

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut