Chargement...
Chargement...

Les zombies attaquent !

2321_les-zombies-attaquent
Une actualité de Véronique D.
Publié le 30/08/2012

Que personne ne sorte ! Les rues de Bordeaux sont envahies de zombies dotés d'une belle énergie et d'un flair infaillible pour la chair fraîche !

Non, non, je ne suis pas atteinte d'un délire paranoïaque généré par une dose massive de lectures sanguinolentes : il m'a suffit de plonger avec délectation (si j'ose dire) dans l'une des premières nouveautés parues en ce bel automne. Sous la plume redoutablement efficace et au grand pouvoir d'évocation d'Amélie Sarn, les Proies est le livre qui va donner des frissons d'horreur délicieux à ses lecteurs, frissons qui seront d'autant plus réalistes pour les bordelais que l'intrigue se situe en plein coeur de notre ville, jadis surnommée la Belle endormie...

Dans un prologue intrigant, deux scientifiques se félicitent de voir un projet mené en secret depuis de nombreuses années arriver enfin à son terme. Projet qui n'est pas semble t-il sans poser des questions d'ordre moral à l'un des deux complices. Outre le fait qu'ils utilisent des cobayes humains (des détenus volontaires pour l'expérience contre la promesse d'une remise de peine), le projet, d'un point de vue éthique, semble poser problème...  Dans le même temps, Margot, jeune lycéenne vivant seule avec son père à Bordeaux, cherche en vain à voir son petit ami qui semble bien peu pressé de répondre à ses appels : devrait-elle douter de sa fidélité ? Sa meilleure amie, Pauline, est elle aussi injoignable et ne lui offre pas le soutien moral espéré...

Lorsque l'un des détenus s'échappe du laboratoire, l'étincelle qui va mettre Bordeaux à feu et surtout à sang est en place : dans le train Paris-Bordeaux, l'homme décède après avoir vomi des flots de sang, contaminant une passagère qui elle-même, va contaminer sa fille à l'arrivée à Bordeaux. La contagion est lancée, des centaines de victimes agonisent dans les rues, le couvre-feu est déclaré, les accès à la ville fermés. Quelques heures plus tard, dans une morgue surchargée, les tiroirs s'agitent avant d'être déchiquetés par les victimes revenues à la vie et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles ont faim !

Comme toujours dans les histoires de zombies, outre le fait que tout cela est saignant comme un steak tartare mais en moins appétissant, tout l'intérêt de l'intrigue réside dans le comportement de ceux qui vont tenter de survivre au chaos : les trois lycéens qui doivent mettre de côté l'imbroglio sentimental dans lequel ils sont empêtrés, Enzo, petit garçon enfermé dans une bibliothèque et le doux Roger Gallard, armurier de métier mais pâtissier par vocation...

Un vrai régal pour estomacs quand même bien accrochés !

 

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut