Chargement...
Chargement...

Mécanique secrète

4906_mecanique-secrete
Une actualité de Véronique D.
Publié le 30/06/2015

9782747039369_1_75Angleterre, 1852. Katharine vit sous la tutelle de sa tante qui la considère comme sa domestique. Quel avenir pour une jeune fille orpheline, sans fortune, tributaires des sautes d'humeurs et des exigences d'une vieille tante acariâtre et pingre ? Rien de bien brillant ne devrait se profiler à moins bien sûr d'être une héroïne de roman !

L'occasion de sortir de son quotidien va être offerte à la jeune fille qui se voit confier une mission aussi singulière que déplaisante : se rendre au manoir de Darkwind où vit son oncle paternel afin d'y trouver la preuve qui permettra de faire interner le pauvre homme pour démence. Celui-ci en effet, aux dires de la tante de Katharine, dilapiderait la fortune familiale au delà de toute raison, faisant craindre qu'à sa mort, le cousin de la jeune fille, héritier direct, se retrouve sans le sou.

Subjuguée par la magnificence du manoir qu'elle découvre, aussi gigantesque qu'effrayant avec son nombre incalculable de pièces, couloirs et portes (dérobées ou non), la jeune fille découvre surtout en la personne de l' oncle Tulman un excentrique doublé d'un fabuleux inventeur, créateur d'automates aux mécaniques complexes et subtiles. Tout aussi surprenant, cet homme (dont la vie est par ailleurs rythmée de rituels peu banals auxquels il soumet tout son entourage comme le ferait un enfant tyrannique) fait travailler sur sa propriété plusieurs centaines de personnes, toutes arrachées aux tristement célèbres workhouses où végètent les indigents.

Intriguée, fascinée, la jeune Katharine décide alors de se donner trente jours de réflexion avant de décider de remplir sa mission selon les vœux de sa tante ou de  s'y opposer, quoique cela puisse lui coûter...

Librement inspiré de la vie du cinquième duc de Portland qui au XIXème siècle se retira dans sa propriété de Welbeck Abbey transformée en camp retranché par la création d'un tunnel qui en contrôlait l'accès, Darkwind reprend quelques unes des fantasques mais véritables créations du duc que la postérité décrit tantôt comme un mégalomane farfelu, tantôt comme un bienfaiteur avisé. Dans ce tome 1, tous les éléments d'un fabuleux roman "à l'anglaise" sont réunis : le décor, l'époque, l'héroïne désargentée mais valeureuse, le mystère, les secrets et...le troublant et ténébreux jeune homme d'origine française (ce qui aura son importance, ô combien, dans l'histoire).

Si l'aventure est au cœur de Darkwind, le roman de Sharon Cameron fait aussi la part belle à toute une galerie de personnages que l'histoire va faire évoluer ou modeler différemment au fur et à mesure qu'ils se fréquentent les uns les autres et abandonnent de leurs préjugés. Regard sur la société victorienne original, ce premier tome donne envie de lire la suite des aventures de Katharine qui ne pourront que rebondir au regard de la chute du tome 1. Mais chut, ceci est une autre histoire... NB : à lire pour les plus grands et les adultes, un fabuleux roman inspiré lui aussi de la vie de cet excentrique anglais à l'existence pour le moins romanesque : L'homme souterrain de Jackson Mick

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut