Chargement...
Chargement...

Mieux qu'un vampire : le doppelganger

Une actualité de Véronique D.
Publié le 10/08/2009

figure du double ou doppelganger

Un doppelgänger  est l'être le plus monstrueux que vous pourriez imaginer, du moins lorsqu'il est visible sous sa véritable apparence. A tel point que celui qui le voit tel qu'il est réellement en meurt sur le coup. Ces « choses » vivent grâce à ceux dont elles s'approprient l'enveloppe charnelle et donc, la vie. Dépourvus d'humanité, et donc de sentiments mais pas de conscience, ils tuent pour survivre, sans états d'âmes, parasites implacables et solitaires.

David Stahler reprend cette figure traditionnelle du double ou de l'image spectrale tant utilisée dans la littérature (Maupassant,Haruki Murakami, Bram Stoker, Mary Shelley...) pour faire de son personnage un être certes contraint à tuer pour vivre, mais doté d'une conscience qui le fait souffrir et surtout d'une image de lui-même qui le déroute, l'effraye, le dégoûte...Le doppelgänger croise la route d'un adolescent populaire, joli garçon qui semble avoir tout pour plaire : en prenant sa vie et son apparence, en devenant un autre lui-même, le doppelgänger va voir au-delà des apparences...

 

tête de vampire

Tout en jouant des thèmes chers aux amateurs de vampires et autres créatures des ténèbres, l'auteur propose aussi une belle variation autour de l'adolescence et de ses questionnements, de ses hésitations, plaçant son héros face à des choix cornéliens que ne renierait pas la célébrissime Stéphénie Meyer. Fascination, Tentation, Hésitation, Révélation, ...résignation !

Un roman intrigant, mêlant étrange, surnaturel, amour et qui propose une réflexion sur l'identité, les choix, la construction des individus et la conscience tout à fait passionnante et qui sera donc une alternative intéressante aux aventures de Bella et Edward.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut