Chargement...
Chargement...

Nous sommes Nadas

4563_nous-sommes-nadas
Une actualité de Véronique D.
Publié le 12/10/2014

CVT_Reseauxtome-2_1586Ceux d'entre vous qui sont devenus des familiers de César Diaz et de sa Black Clown Army savent de quoi il va être question dans cet article. Les autres pourront s'en faire une première idée en cliquant ici.

Difficile de parler du deuxième tome d'une série à suspense sans trop dévoiler de l'intrigue du premier volume et notamment de sa fin ! Dans ce deuxième et dernier volume, les personnages reprennent immédiatement la place que leur destine Vincent Villeminot au sein du piège qu'il compose. Comme sur un échiquier, pions, rois, reines se déplacent et bien malin sera le lecteur qui pourra dire avant l'épilogue qui sera échec et mat dans l'affaire !

Puisque la quatrième de couverture le révèle je peux vous dire que Cesar Diaz, alias Nada#1, l'un des personnages emblématiques de Réseau(x), est en prison suite aux événements de la fin du tome 1. Que va devenir son armée de clowns noirs, la BCA ? Des masques sont tombés dans ce monde d'apparences ou les avatars sont légion mais la vérité tarde à se faire connaître. Les personnages du premier opus ont mûri, changé, appris sur eux-même et sur le monde qui les entoure. Perdu bon nombre d'illusions aussi en même temps que le goût du jeu. Le jeu cède le terrain à la guerre. Une vraie. Avec des pertes, des morts, des larmes et du sang.

Nadas#1, du fond de sa cellule, irradie plus que jamais le roman de sa présence et mène la danse,   alors même que Nadas#2 reprend le combat à sa façon. Théo, loin du personnage presque timide du tome 1 avance en pleine lumière, prêt à tout risquer pour que la vérité éclate. Qui manipule qui ? Sous quels masques se cachent les assassins ?

Vincent Villeminot règle sa chorégraphie avec une infinie précision, ne négligeant jamais la psychologie des personnages au profit de l'action. Le rythme vif, presque haché, donné par le découpage de l'action en temps réel où les points de vues s’enchaînent et s'enchevêtrent conduit l'intrigue vers un dénouement assez inattendu pour être stupéfiant. Mais chut...

Réseau(x) offre une lecture aux pistes multiples et interroge avec finesse notre société et son avenir proche comme un donneur d'alertes qui devraient résonner dans nos esprits avant que, peut-être, le piège ne se referme sur les citoyens que nous sommes. Nul doute qu'il pourrait servir de point de départ à un sujet de réflexion qui aurait pour titre quelque chose comme "web et démocratie"... Un sujet plus que passionnant autour duquel vous pourrez débattre avec Vincent Villeminot le mercredi 15 octobre à 18h à la librairie Mollat. Alors venez et Play It For Real !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut