Chargement...
Chargement...

On est ensemble

4551_on-est-ensemble
Une actualité de Véronique D.
Publié le 06/10/2014

couv-indomptables"Pour que tu prennes racines, mon fils, je dois te raconter d'où tu viens". Et Jean-Jules,  père plutôt taiseux, va raconter pour la première fois à son fils l'histoire de sa vie et l’histoire  fabuleuse d'une rencontre improbable, qui jamais n'aurait dû avoir lieu... Des années insouciantes de l'enfance à celles de l'âge adulte et des épreuves, l'histoire se déroule, au gré des souvenirs.

Sous le soleil du Cameroun, le petit Jean-Jules court, fonce, profite de chaque moment de liberté pour grimper dans les branches de son arbre, le gigantesque manguier qu'il habite comme une seconde maison et partage avec son meilleur ami, Mohamadou, le fils de l'imam du quartier musulman. Il n'est pas né celui qui mettra cette amitié en péril ! Et peu importe que leurs parents ne soient pas de la même ethnie. Ces deux-là, c'est à la vie à la mort ! Et la vie est bien belle au son des chansons d'Al Jarreau découvertes sur un vieux radiocassettes quand le soleil brille autant que le son des cuivres.

A l'adolescence pourtant, l'ambiance change, les silences pèsent et les secrets s'installent. La vie n'est pas une fête, et même si tous deux le savaient déjà, le manque d'argent, la violence incomprise du monde des adultes viennent faire taire les rires et ternir jusqu’à l'éclat du soleil. Sur les plages de sable fin, près des grands hôtels luxueux, Jean-Jules devine le lourd secret de Mohamadou.

A des milliers de kilomètres, en France, la petite Olivia se rebelle, souffre et se meurtrit pour tenter de soulager ce qu'elle ne peut pas exprimer autrement. Puis grandit avec la musique et les mots des autres pour crier sa rage et sa fureur. Avant de se noyer dans les bras d'hommes d'une nuit, jouant avec tous les dangers.

Comment les parents de Mohamed pourraient-ils se rencontrer ? Si leurs destins s'obscurcissent, ils savent qu'ils sont promis l'un à l'autre car si l'on sait écouter ses rêves, ils vous parlent d'avenir...

Indomptables est un roman sensuel et lumineux dont l'ambiance se teinte de tragique au fur et à mesure que la vie éteint les illusions de l'enfance. Philippe Arnaud n'occulte rien d'une réalité où le poids des religions conjugué à celui de la misère et de la violence éteint la lumière des regards. Loin d'être un simple décor, le Cameroun y est  dépeint avec précision, dans la complexité de sa mosaïque ethnique, dans la réalité d’une situation économique qui pousse beaucoup d'habitants à risquer leur vie sur les embarcations de fortune vers l'Europe.

De l'enfance à l'enfer, du rire aux larmes, de la joie à l'angoisse, du bonheur au deuil, les destins se dessinent mais la rencontre de deux êtres, par delà l'océan, sera source de renaissance. Loin d'être désespéré, Indomptables est une sublime leçon de vie, d'amour, d'amitié et d'espoir, où la vitalité éclate à chaque page, rendue palpable par une écriture vive et inspirée. Un très beau roman à lire et à faire lire que l'on soit ados ou plus grand, soutenu par Amnesty international.

 

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut