Chargement...
Chargement...

"Paranoïd trash"

337_parano-d-trash
Une actualité de Emilie Dupuch
Publié le 19/03/2011

derniereUne Dernière chance est un roman détonant venu de Finlande où l'on croise Viima, un jeune skateur, dont l'existence n'est pas sans rappeler celle du garçon de Paranoïd park -génial roman de Blake Nelson, puis tout aussi génial film de Gus Van Sant.  Il est donc ici question de skate, de solitude, d'incompatibilité avec le monde des adultes et autres affres de l'adolescence.

Seita Parkkola a su aussi trouver le talent pour nous immerger dans un univers hors-norme, bizarre, où les immeubles se construisent sur des centres commerciaux abandonnés, où les enfants errent et où la misère règne.

C'est pour canaliser des enfants comme Viima  - qui a plusieurs tentatives de fugue à son actif- que le pouvoir en place a institué "L'école de la dernière chance": un établissement ultra-rigide dont les techniques d'enseignement visent plus à la lobotomisation des cerveaux qu'à l'épanouissement intellectuel. Viima est sommé d'abandonner le skate-board, on lui impose d'autres activités au sein desquelles il est sans cesse victime de bizutage et on l'affuble d'une petite amie -qui n'est autre que la fille du proviseur- qui peut le pister à tous moments. Les parents du garçon sont quant à eux mis à contribution d'une insidieuse manière: au moindre faux pas de leur enfant ils sont sanctionnés financièrement (toute ressemblance avec des faits existants ou ayant existé ne serait que pure coïncidence!)

Heureusement, Viima est bien décidé à se battre pour sa liberté et celle de ses camarades! Il nous embarque avec lui dans un thriller haletant, qui nous amène après coup à réfléchir sur le fonctionnement de l'école et ses possibles dérives. Bluffant et intelligent!

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Céline (22)

Description par défaut