Chargement...
Chargement...

Pearls of the death

930_pearls-of-the-death
Une actualité de Véronique D.
Publié le 07/12/2011

Jusqu'où est-on prêt à aller pour survivre ? Qu'est-ce qui fait que l'on est encore un être humain (ou pas) ? POD, fascinant roman d'anticipation, va vous précipiter dans des abîmes de réflexion et de tension...

Tout a commencé par un bruit strident, de ceux qui vous laissent penser que votre cerveau va exploser en milliers de petites particules. Josh et son père cherchent en vain à comprendre quel élément mécanique dans la maison a pu provoquer un tel vacarme. Et soudain, derrière la vitre, un spectacle à couper le souffle : "aussi silencieuse qu'un araignée sur sa toile, une immense sphère noire descend lentement entre les nuages". Elle sera suivie en quelques secondes de milliers de ses semblables, menaçantes, angoissantes, qui ne tardent pas à désintégrer tout être humain passant à portée de leurs mystérieux rayons bleutés.

Dans le même temps, la jeune Megs se retrouve seule dans le parking d'un hôtel. Dehors, le triste et terrifiant scénario est le même : la menace extraterrestre est devenue un vérité, une évidence. Très vite, les questions essentielles doivent trouver des réponses efficaces. Boire, manger deviennent des priorités absolues, au fil des jours la moindre parcelle de nourriture qui dans d'autres circonstances serait juste digne de la poubelle devient un festin providentiel, l'eau est bonne à prendre, partout, même dans le réservoir d'une shampouineuse pour moquettes...

Pour Josh et son père, à l'abri dans leur maison avec leur chien, la vie s'organise, faite de rations, de stockage d'eau dans tous les récipients disponibles. Le jour où les extraterrestres brouillent les ondes électromagnétiques, le compte à rebours de leur survie s'accélère : le père de Josh porte un pace -maker...

Jusqu'où est-on prêt à aller pour sauver sa vie ? Comment réagir lorsqu'on est pris au piège, sans eau , ni électricité et que les rations diminuent tant que vous comptez les jours qui vous restent à vivre sur les doigts d'une main ? Que deviennent alors vos priorités, vers quoi se dirigent vos pensées ?

Voilà un roman d'anticipation comme on les aime : intelligent, émouvant, tendu comme un thriller. Une forte empathie envers les personnages se dégage, la narration alternée provoque une certaine frustration qui ne fait qu'augmenter l'addiction à la lecture. POD se dévore, enflamme l'imagination  et vous place au final devant  la nécessité de répondre à cette périlleuse question :  que feriez-vous dans la même situation ? Seriez-vous résigné, combattif ou fonceriez-vous tête baissée dans le tas ?

Bon, je vous laisse réfléchir, je vais faire des réserves, on ne sait jamais ...

 

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut