Chargement...
Chargement...

Rage de vivre

1698_rage-de-vivre
Une actualité de Véronique D.
Publié le 27/04/2012

A Tunis, Mohamed, 10ans, essuye les coups de sa mère autant que ses brimades qui tombent avec une belle régularité, frotte les sols, dort par terre et voit plus qu'à son tour les hommes venir "honorer" sa mère. Ommi, mère injuste et brutale mais adorée de son fils. Ommi, qui va se retrouver à nouveau mère et va mettre à la rue son fils aîné pour lequel elle ne trouve plus de place dans sa vie... Que faire dans les rues de Tunis à 10 ans lorsqu'on est sans argent ? Comment garder la tête haute et arriver à échapper à la loi de la rue, à l'humiliation ? Comment ne pas se perdre, comment réaliser son rêve : celui d'aller à Paris, un jour, celui de montrer à Ommi que l'on est digne de son amour, malgré tout ?

Paris inch'Allah est un roman qui mène à la lumière, d'autant plus vive et attendue que le chemin est difficile, que la lutte est incessante. Kamel Hajaji nous donne à voir grandir le petit Mohamed au fil de sa bataille pour la vie, jusqu'à l'âge adulte qui sera le temps de l'apaisement, de la réalisation de soi et de ses rêves. Avant cela il ya aura eu beaucoup de douleur, de violence, de doute, une immense bataille dépassée grâce à une énergie vitale intense et communicative.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut