Chargement...
Chargement...

Renaissance 3

4493_renaissance-3
Une actualité de Véronique D.
Publié le 26/09/2014

sans-titreRésurrectio. Le titre donne le ton et un indice de taille sur ce qui est en train d'arriver à cette jeune fille qui ouvre les yeux. Sanglée sur une table, une perfusion au bras, nue, elle découvre autour d'elle un univers blanc, aseptisé. Comme dotée d'une force étonnante pour une patiente sous assistance, elle se libère de ce qui l'entrave et se trouve assaillie de sensations. Le froid du métal et du carrelage, la faiblesse de ses jambes. Où est-elle ? Qui est-elle ? C'est Victor (autre indice) , le médecin qui a veillé sur elle, qui va lui apporter les premiers éléments de réponse : gravement blessée dans l'accident de voiture qui a causé la mort de ses parents , considérée comme morte, Marie n'a dû sa survie qu'à Victor, persuadé qu'il allait pouvoir la sauver.

Marie est une patiente docile, se pliant aux nombreux tests que lui impose Victor. Mais aussi reconnaissante soit-elle, la jeune fille ne tarde pas à poser des questions et plus encore à vouloir avoir une vie normale, parmi les gens de son âge...

Amélie Sarn nous embarque dans une aventure aux multiples facettes. Si le lecteur comprend rapidement qu'il est question du mythe de Frankenstein, il n'est pas pour autant au bout de ses surprises. La relation entre Marie et Victor se dessine, complexe. Marie navigue entre gratitude et exaspération, entre inquiétude et soif d'indépendance tandis que Victor se passionne pour cet objet d'étude qui devient bientôt pour lui non plus un enjeu mais une vraie personne, dotée de sentiments, à laquelle il s'attache plus qu'il n'aurait crû (ou dû...). Au delà du thème fantastique où les rebondissements ne manquent pas, Amélie Sarn peint à merveille le monde de l'adolescence : la vie de lycée, les relations amicales et amoureuses. Entre roman d'anticipation et thriller, Résurrectio séduit par un rythme nerveux et diablement efficace mais n'oublie pas pour autant de dessiner des personnages forts et émouvants, ambivalents et fragiles. Un très beau roman sur la différence, l'acceptation de soi et la découverte de l'autre. A lire dès 13 ans.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut