Chargement...
Chargement...

Rires et dragons

406_rires-et-dragons
Une actualité de Véronique D.
Publié le 09/07/2011

Moi, Jennifer strange, dernière tueuse de dragonsTenté de présenter le "pitch" comme on dit chez nos voisins grands-bretons d'un roman, n'est pas toujours chose aisée. Et c'est donc sans filet que nous allons tenté d'exécuter cette prouesse de résumer le roman le plus débridé, le plus inventif et le plus hilarant de ces derniers mois, j'ai nommé Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons.

Au Royaume Désuni, la nouvelle s'est répandue plus vite que la lumière : le dernier dragon va mourir, de la main du dernier chasseur. Si la nouvelle n'est pas sans inquiéter le monde des sorciers et autres magiciens de tout poil, elle enflamme l'univers des spéculateurs tous plus dépourvus du moindre sens moral qu'un nudiste en juillet l'est de ses vêtements. Pour les premiers en effet, la mort du dernier dragon pourrait bien signifier la fin du monde magique et des pouvoirs qui y sont associés, pour les autres c'est tout un territoire (celui habité par la grosse bête à écailles) qui s'offre sur le marché de l'offre et de la demande où les plus malins seront les mieux servis.

Vous avez dit loufoque ? Vous êtes plus loin du compte que vous ne l'imaginez ! Dans ce nouveau roman de la collection Territoires, Jasper FForde, l'un des plus facétieux des romanciers anglais nous emmène dans un univers qui n'a rien à envier à celui du célèbrissime jeune sorcier à lunettes rondes dont les aventures sont lues de la Chine à l'Ousbékistan en passant par Vierzon et Oulam Bator. Mais il y a là une fantaisie rarement égalée, des moments de pur délire, une invention permanente et débridée, que ce soit dans les personnages ou la trame narrative. Sous cet  humour qui vous fait passer du sourire attendri au fou rire inextinguible se cache aussi une satire de notre monde consumériste qui n'est pas sans saveur.

Ceux qui ne connaissent pas Jasper Fforde, auteur de la géniale série Thursday Next ont bien de la chance : ils vont découvrir une oeuvre qui donne tout son sens au terme de divertissement et lui confère une noblesse toute britannique. Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons, première incursion de l'auteur dans le monde de la littérature dite "jeunes adultes"est promis à un bel avenir et le pari est pris ici qu'il va s'inscrire comme l'un des nouveaux classiques de la fantasy humoristique.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut