Chargement...
Chargement...

Sans voix

4558_sans-voix
Une actualité de Marie-Aurélie
Publié le 08/11/2014
9782361932701,0-2321140

Judith est rentrée chez elle depuis deux ans. Encore deux ans auparavant Judith a été enlevée et retenue prisonnière dans la forêt aux alentour de son village avec son amie Lottie. Après deux ans de séquestration, elle revient chez elle, seule. De son horrible expérience elle ne dira rien, car avant de la relâcher, son tortionnaire a pris soin de lui trancher la langue.

Malgré ce que ses proches, sa mère et son frère, et le reste du village imagine de son calvaire, Judith est mise au ban de cette petite société ainsi que de sa famille et, au fil des mois, ne pouvant s'exprimer avec sa voix, prise pour une attardée. De cette situation elle s'accommode ; peut-être d'abord parce qu'elle a vécu le pire dans la forêt et que le rejet des habitants est bien futile au vu de son histoire, mais surtout Judith n'a qu'une seule pensée et cette pensée c'est "Toi".

Ce "toi" auquel Judith s'adresse tout au long du livre, comme un constant monologue intérieur qui a pour interlocuteur imaginaire Lucas, l'ami d'enfance dont Judith est amoureuse depuis toujours. Cet amour impossible, maintenant que Judith est revenue mutilée, et qu'elle n'exprimera jamais. Le destin semble avoir écorché Judith pour toujours, elle, qui devra rester enfermée en elle-même, seulement reliée à la vie par Lucas, cet idéal inaccessible.

Jusqu'au jour où le village est en proie aux mêmes envahisseurs que plusieurs années auparavant et les hommes du village sont loin d'être aptes à se défendre et sortir vainqueurs de la bataille. Lucas en digne successeur de son père, ancien colonel, est projeté chef de guerre. Pour le sauver Judith est prête à subir à nouveau l'horreur... Car elle est la seule à pouvoir apporter le salut à tout le village, faisant appel au seul homme qui saura les sauver.

Sans voix, je le suis aussi après la lecture de ce MERVEILLEUX roman qui a su apporter l'aventure, l'émotion, la rage, la justesse, la beauté avec lesquels peu de romans peuvent rivaliser. Il n'est pas possible d'un grand discours sur La vérité qui est en moi mais seulement d'une injonction évidente : lisez - le !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut