Chargement...
Chargement...

Savoir et avoir la bouche liée, une épreuve.

ppm_medias__image__2018__9782226401670-x.jpg
Une actualité de Helga
Publié le 17/01/2018
Le nouveau roman de Jennifer Brown : un petit bijou, tout comme l'était Hate List !
Jennifer Brown revient avec Say Something ! La jeune écrivaine a été remarqué avec Hate List, où une jeune fille se remémorait la fusillade engendrée par son petit ami cherchant à comprendre comment elle avait pu manquer les signes de cette violence montant en lui.

Dans  ce nouveau roman, David Judy est lui aussi un camarade de classe et copain avec le tueur. David a vu son ami Nick s'enfermer dans la haine et ce à plusieurs reprises. Pourtant, une fois le drame passé, il ne dit rien à personne et plus le temps passe, plus il est difficile de parler. Le retour au lycée à la rentrée lui fait espérer qu'un tel acte a fait bouger les mentalités, notamment pour les gros bras qui ont tyrannisé Nick pendant sa scolarité, mais le voilà déçu en constatant que tout le monde agit comme si de rien n'était. Son groupe d'amis rejette Valérie, la petite amie de Nick, puisqu'ils sont persuadés qu'elle savait les projets meurtriers du jeune homme. David n'ose pas leur révéler que c'est lui qui connaissait la violence de Nick. Et les groupes sont toujours les mêmes : populaires surpuissants et harceleurs face aux freaks oppressés. David se sent de plus en plus perdu face à ce sentiment d'impuissance et sa culpabilité augmente au fil des pages.

Alternant entre la terminale qu'est en train de vivre David et des flash backs de la première où Nick était encore vivant, Jennifer Brown dépeint une vie scolaire où le harcèlement est omniprésent. David raconte tour à tour l'oppression psychique qu'il ressent de ne pas arriver à avouer qu'il savait, et les indices qu'il a reçus au cours de l'an passé, en voyant Nick remplir la hate list avec les noms de lycéens décédés maintenant.

Un roman captivant et touchant, qui traite de plusieurs thèmes : le harcèlement scolaire, la violence des adolescents entre eux, mais surtout, c'est un beau roman sur le sentiment de culpabilité qui peut nous assaillir et nous empêcher de faire quoique ce soit. Tout aussi victime de la pression des autres que Nick l'était, David est surtout trop timide et renfermé sur lui-même pour oser parler. Une envie de crier monte en nous en découvrant ses pensées : "Dis quelque chose ! Dis quelque chose !" Mais aurions-nous parlé ?

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Céline (22)

Description par défaut