Chargement...
Chargement...

Se souvenir

4770_se-souvenir
Une actualité de Véronique D.
Publié le 17/01/2015

eben"Sans l'Histoire, tu ne comprends rien du monde où tu vis, me dit Isaac, c'est comme de marcher en pleine rue les yeux bandés : tu te cognes partout, tu ne sais pas où tu vas, ni d'où tu viens - et tu finis par te faire écraser par un camion."

Après Les trois soeurs et le dictateur et La cité des filles choisies, Elise Fontenaille entraîne cette fois son lecteur à la découverte d'un pan méconnu de l'Histoire de la Namibie par le prisme d'un beau jeune homme aux traits fins, à la douce peau noire et aux grands yeux bleus.

Ebenzebe dit Eben a eu un jour la volonté farouche d'arracher ses propres yeux. Comment supporter d'entendre  de quelle barbarie ils sont le signe, comment accepter de porter en soi le poids d'une histoire tragique et douloureuse ? Comprendre d'où l'on vient est la clef et c'est par la connaissance de l'Histoire de sa famille et de son peuple qu'Eben va accepter cette apparence qui scelle pour toujours en lui le devoir de mémoire.

Eben est le descendant des Héreros, peuple de bergers pacifiques venus d’Éthiopie à la recherche de meilleures terres pour leurs troupeaux. En 1903, les Hereros étaient 80 000 à parcourir ces vastes déserts qui sont parmi les plus beaux du monde, où l'eau est un trésor aussi précieux que les diamants qui font aujourd'hui la richesse du pays. En 1908, leurs bourreaux venus d'Allemagne sous les ordres du tristement célèbre général Von Trotha n'en compteront plus que 15 000 dans leurs sordides carnets où ils consignent l'efficacité du génocide. Ainsi commence le siècle en Namibie, par un massacre oublié des livres d'Histoire. Une sombre page de la colonisation s'est écrite avec le sang des Hereros puis des Namas. Et les viols des femmes par les soldats venus d'Europe ont laissé des traces jusque dans les yeux bleus de certains de leurs descendants.

Comment accepter cet héritage ? Comment s'accepter avec le sang des bourreaux dans ses veines ? A aucun moment Elise Fontenaille n'oublie le public auquel elle s'adresse, faisant de son héros le porte-parole des oubliés de l'Histoire mais aussi le portrait d'un jeune homme qui gagne sa liberté et sa dignité en se frottant à la difficile mais nécessaire compréhension de son passé et de ses origines. Eben ou les yeux de la nuit est un roman court (une cinquantaine de pages aussi habitées que passionnantes) qui ne pourra qu'aiguiser la curiosité de ses lecteurs qui auront j'en suis certaine à cœur de faire à leur tour ce chemin pour comprendre, savoir et tourner avec passion les pages du grand livre de l'Histoire du monde qui est la notre.

Et  pour ceux qui voudront aller plus loin, la lecture du Blue book, (en hommage au livre relié de bleu de Thomas O'Reilly qui collecta en 1917 les témoignages des rares rescapés) sera un précieux sésame pour mieux comprendre la colonisation de la Namibie à travers ce génocide occulté qui a préfiguré les génocides à venir.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut