Chargement...
Chargement...

seuls au monde

3783_seuls-au-monde
Une actualité de Véronique D.
Publié le 18/09/2013
  Qui pourrait imaginer, en partant de chez soi le matin, vivre sa dernière journée près des siens ? Qui pourrait penser que ce jour-là ne sera pas un jour comme les autres ? Qui pourrait croire que quelques minutes plus tard, tout  basculera et laissera penser que la fin du monde n'est pas qu'une vision d'horreur d'un film futuriste mais que soudainement, elle est là.

Alors que ce matin là ressemble à un matin comme les autres où les bus de ramassage scolaire enfournent leur lot de gamins de tous âges, le ciel change de couleur et déverse tout à coup des grêlons si gros qu'ils défoncent pare-brises et carrosseries tout en rendant les routes impraticables. Panique, accidents, scènes de cauchemars sans nom. Une conductrice de bus scolaire va avoir l'idée de génie de foncer vers le supermarché le plus proche et d'y précipiter l'autobus sauvant ainsi les passagers. Alors qu'elle part chercher du secours, confiant les plus jeunes au plus âgés, l'attente s'organise. Du dehors parviennent des nouvelles alarmantes : beaucoup de victimes sont à déplorer suite à ce cataclysme d'exception. Pire encore, suite à la destruction d'un complexe militaire qui contenait des armes chimiques très toxiques, l'air est contaminé...

Quel meilleur endroit pour organiser une opération survie qu'un supermarché ? Tout est à disposition : nourriture, boisson, objets divers. Dans cet espace clos les tensions s'exacerbent, les personnalités se révèlent et l'angoisse monte peu à peu. Ils sont quatorze, coupés du monde, seuls, sans adultes, et vont affronter ce que jamais, au grand jamais, il n'auraient cru devoir vivre un jour.

Seuls au monde s'inscrit à la perfection dans ces histoires de survie où la tension atteint vite son paroxysme et l'on ne peut s'empêcher de penser à l'excellent POD ou encore à La 5ème vague. Mais c'est sans invasion extraterrestre (et sans zombies !) que l'incroyable se produit dans une situation effroyablement quotidienne et c'est là le point fort de ce diptyque dont la suite devrait paraître courant 2014 : tout y est crédible et ça pourrait être là, d'un moment à l'autre : l'impensable...

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut