Chargement...
Chargement...

Sous l'eau

387_sous-l-eau
Une actualité de Véronique D.
Publié le 21/07/2011

ma vie ne sait pas nagerDire l'indicible. Ce que l'on fuit ou n'ose imaginer possible tellement la terreur est grande que la "chose" puisse devenir réelle. La tentation du suicide est de ces sujets glaçants qui relèvent parfois du tabou ou au contraire de la fascination. Le succès de Treize raisons en a été ces derniers mois la parfaite illustration, faisant fuir nombre d'adultes tandis que les adolescents le plébiscitaient.

Ma vie ne sait pas nager est un roman qui parle du mal être qui peut amener à rechercher la mort. Geneviève, le jour de ses 15 ans, se passe une ceinture de plomb autour de la taille et se laisse couler dans la piscine municipale, seule, de nuit, endormie par les médicaments volés à sa mère. Elle laisse des dessins, une lettre dont on ne saura jamais le contenu, effacé par l'humidité, des parents désemparés et une soeur, Lou-Anne, sa parfaite jumelle, qui pour toute sa vie fêtera ses anniversaires le jour de la mort de sa soeur.

Rien ne semble pouvoir consoler, encore moins apporter des explications au geste définitif d'une jeune fille brillante, douée en tout mais terrassée par une douleur dont nul n'avait pris la mesure. Les mots, écrits ou enfin prononcés auront ce pouvoir de consolation : "il y aura toujours des moments à marées basses, mais ils seront nécessairement suivis de marées hautes."

Elaine Turgeon décrit avec pudeur et sobriété les émotions de chacun de ses personnages. Elle porte un message d'espoir, de vie, mêlant au récit les dessins de Geneviève, le journal de Lou-Anne, la lettre à sa fille de leur grand-mère qui trace une ligne entre les générations de femmes mélancoliques, et les mots de leur mère jetés sur du papier comme autant de questions sans réponses.

Un très joli roman comme une leçon de vie, positif et sensible, qui n'est pas sans rappeler, par son message d'espoir au delà du deuil le sublime Profond secret dont il avait été question l'année dernière ici-même. A lire à partir de 14 ans.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut