Chargement...
Chargement...

Survivre à la haine

4323_survivre-a-la-haine
Une actualité de Véronique D.
Publié le 12/04/2014

a-mort-la-haine-arthur-tenor"Sale juif !" "Sale arabe ! ". Que ce soit en classe ou ailleurs, Mourad et Elie ne sont jamais à court d'insultes raciales.Comment envisager dès lors une classe de ski de fond où ces deux-là vont devoir partager les mêmes activités 24 heures sur 24, dortoir compris ? Les deux ados font la promesse de faire une trêve le temps du séjour, mais arriveront-ils à garder leur sang froid ?

Arthur Ténor signe un petit texte à la dramaturgie efficace : perdus en montagne alors que la tempête menace, les deux garçons se retrouvent dans une situation qui ne laisse plus aucune place à la haine qu'ils ne peuvent plus attiser tant ils partagent une idée commune : arriver à survivre. Le temps d'une nuit éprouvante, les deux ennemis vont essayer de comprendre l'origine de leur haine en remontant le fil de l'histoire de leurs ancêtres...

A mort la haine ! est un très court roman à mettre entre toutes les mains, pour rappeler comme il est parfois nécessaire, la nécessité de mettre un frein aux préjugés et aux incivilités !

 

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut