Chargement...
Chargement...

Tiens, voilà du boudin

4842_tiens-voila-du-boudin
Une actualité de Véronique D.
Publié le 25/04/2015

Couv_Les-petites-reines-643x1024Ça y est, le verdict est tombé. Mireille ne sera pas Boudin d'or cette année mais dégringole à la troisième place.

Quoi, kezaco ? Et oui messieurs dames, vous avez bien compris, ne faites pas semblant, il s'agit bien là d'un concours de boudins organisé de main de maître par le perfide (mais ça, nous le découvrirons au fil du roman) Malo, ex meilleur ami de ladite Mireille au collège-lycée Marie Darrieussec. Sur facebook on aime, on like et on surkiffe. Bref, on suit. Mais la question qui se pose est celle de l'identité des deux laiderons qui ont coiffée Mireille sur le poteau. A ma gauche, Hakima, disgracieuse collégienne en classe de 5ème est sur la deuxième marche du podium et la grande gagnante...atadam tatadam (roulement de tambour) est la blonde Astrid, nouvellement arrivée en classe de seconde (comme quoi on peut être blonde et moche).

Quoi, qui a dit que tout ça était de mauvais goût ? Nous sommes (pour ceux qui ne l'aurait pas encore compris) dans la satire, la critique et la dénonciation mais attention, pas n'importe comment : avec du style, de l'humour et du panache, pas une once de pitié ou de larmoiement, ce n'est pas le genre de la maison !

Les trois donzelles font connaissance (qui se ressemble s'assemble) et se découvrent plus d'un point commun (en plus de la mocheté) qui figurez-vous les mèneront à l'Elysée, le jour de la garden party du 14 juillet !

C'est à un véritable road trip(es) que nous invite Clémentine Beauvais avec une plume alerte et impertinente. Aucun coup de baguette magique ne viendra sauver les boudinettes pour les transformer en gracieuses figures de magazine, aucune marraine ne se penchera sur leur sort et c'est tant mieux ! Si les silhouettes ne s'affinent guère au cours du voyage (elles partent quand même de Bourg-en Bresse vers Paris à bicyclette !), leurs personnalités se dessinent et s'affirment. Mireille est une narratrice d'exception, une vraie battante, de celles qui agissent au lieu de subir, de celles qui osent au lieu de se morfondre. Sous la satire amusante, l'intelligence du propos est là, les références infusent dans une histoire plus profonde qu'il n'y paraît. Avec Les petites reines, vous aurez la patate, c'est garanti sur facture et avec le boudin, quoi de plus délicieux ? Nous, en tout cas, on adore, et on en redemande !

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut