Chargement...
Chargement...

Un ado comme les autres

2579_un-ado-comme-les-autres
Une actualité de Véronique D.
Publié le 24/10/2012

Ne vous fiez pas au titre : ça me file le bourdon n'est en rien un roman déprimant, bien au contraire.

Il ne s'agit pas vraiment d'un roman d'ailleurs, plutôt d'une suite de récits construits autour de la vie d'un ado lambda, ordinaire, avec son lot de copains, sa vie de collège, de famille, la vie comme elle va en somme. Publié dans la collection Nouvelles de Thierry Magnier, le recueil offre donc quelques instantanés comme volés à l'existence d'un garçon dans lequel nombre d'ados pourront se reconnaître sans peine.

La première nouvelle (qui donne son titre au recueil) pose le personnage dans son quotidien familial mais la plupart des nouvelles se passent au collège ou hors de la maison, avec leur lot de vannes, d'exaspération, de sentiment d'injustice et d'émotions à fleur de peau. On y trouvera l'excitation d'avoir sa première bécane, une tentative de faire la révolution à la cantine, l'expérience de la "grande" musique, une nuit troublante au zoo, un mensonge au commissariat, la découverte du racisme au quotidien ou encore Roland-Garros vécu de l'intérieur !

Sous ses airs de ne pas y toucher, Hervé Giraud fait mouche et le propos, malgré une constante narration à la première personne n'est pas si léger que l'on pourrait croire. Ses ados, sans faire les 400 coups, sont pleins de vie et d'envies : certains d'entre eux sont exaspérants de bêtise (restons polis) mais la plupart sont tout simplement des jeunes qui apprennent tout en grandissant. Ils se frottent au monde, aux expériences, aux autres et cherchent leur place dans cet entre deux qu'est l'adolescence : plus des enfants, pas encore adultes, ils semblent habités parfois de cette étrange mélancolie qui surgit quand l'émotion ne peut pas s'exprimer par les mots.

Hervé Giraud a du garder bien des souvenirs de cet état d'ado pour en parler aussi bien loin de toute caricature et pour notre plaisir, a su trouver un ton entre vantardise et candeur, donnant à ses personnages spontanéité et vitalité, avec un sens de la formule tout à fait réjouissant ! Après Pas folle la guêpe et Quelle mouche nous pique ?, où l'on découvrait déjà le narrateur et ses deux compères Joseph et Eyup, ce troisième volet  sonne toujours aussi juste !

A lire à partir de 12-13ans

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut