Chargement...
Chargement...

Une autre vie

3395_une-autre-vie
Une actualité de Véronique D.
Publié le 28/05/2013

Quelle est cette voix qui appelle et supplie Anaïa dans ses rêves ? Pourquoi, inlassablement, cette voix lui glisse t-elle à l'oreille "tu es revenue"? Quels sont les étranges décors qui hantent ses nuits, cette tour qui semble l'attirer sans qu'elle l'ait jamais vue ? Et ce gigantesque oiseau noir, effrayant et fascinant, pourquoi la poursuit-il ?

Anaïa va commencer une nouvelle vie : laissant derrière elle Paris, ses amis et sa vie de lycéenne, elle s'installe dans le Sud de la France avec ses parents dans la maison de famille dont ils viennent d'hériter  et s'inscrit en fac, à la fois impatiente et inquiète de prendre un nouveau départ. Le jour de la rentrée, le hasard lui sourit en lui faisant retrouver Garance, une fille de son âge avec qui elle avait sympathisé au cours de ses nombreux séjours chez ses grands parents, pendant les vacances. Est-ce le hasard qui met aussi sur sa route le ténébreux et fascinant Eidan et le gentil et doux Enry, aussi blond et franc qu'Eidan est brun et exaspérant ?

Alors que sa vie d'étudiante se passe sans encombres, les rêves récurrents de la jeune fille se précisent, des rêves inquiétants et sensuels dans lesquels elle ressent un sentiment de plénitude comme elle n'en n'en jamais ressenti éveillée. Au creux de sa main, jour après jour, Anaïa voit apparaître des grains de beauté qui semblent dessiner un curieux motif : æ..

En s'inspirant du mythe du phénix, Carina Rozenfeld a encore une fois trouvé le moyen de construire une histoire fascinante, aussi sensuelle que romantique. Les cendres de l'oubli et Le brasier des souvenirs ont chacun leur tonalité : si dans le premier tome Anaïa part à la découverte d'elle même et de ses désirs, elle est dans le deuxième contrainte de faire face à une réalité qu'elle a voulu occulter de sa mémoire. La "petite" fille" inexpérimentée, timide et introvertie va devoir se transformer et affronter son destin comme ses peurs pour parvenir à la métamorphose souhaitée dans ses rêves et redevenir ce qu'elle sait avoir été dans une autre vie...

Détrompez-vous si vous croyez que cette duologie n'est qu'une bluette sentimentale : si Phænix parle d'amour, ce n'est pas pour autant un roman rose. La mort, le désir, la solitude, le doute, la quête d'immortalité, la trahison sont autant de thèmes qui questionnent autant les personnages que leurs lecteurs. Et que dire de l'utilisation de la musique ? La playlist choisie par la romancière entre en résonance avec les personnages et les éclaire : œuvres pour violoncelle, rock ou chansons françaises, la palette sonore est riche et finement choisie pour s'intégrer avec naturel à l'intrigue.

Un roman vibrant, sensuel et envoûtant, où les passions s'enflamment pour le plus grand plaisir du lecteur...

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut