Chargement...
Chargement...

Viva la revolucion

202_viva-la-revolucion
Une actualité de Véronique D.
Publié le 17/07/2013

l’étoile noireLa découverte dans une maison abîmée par le temps d'une petite boîte pleine de lettres datées de 1936 sert de point de départ  à  ce roman subtil, passionnant et émouvant. L'étoile noire est aussi un roman  porteur de messages, d'une mémoire à sauvegarder, celle de la révolte du peuple espagnol contre le franquisme et plus encore celle de cette merveilleuse utopie qui prit corps cette année-là, lors de la Guerre d'Espagne.

Esteban quitte son petit village en compagnie de sa mère pour entrer au séminaire de Barcelone. Le voyage en train en ce mois de juillet est interminable, chaotique. Les voyageurs sont en trop grand nombre dans les wagons, la chaleur étouffante.  Alors qu'il est descendu quelques minutes lors d'un arrêt, Esteban est heurté au front par un cheval,  vacille et perd légèrement connaissance. Le train repart, sa mère disparaît... C'est donc seul qu'Esteban va arriver à Barcelone, enfin, et découvrir cette ville immense, habitée par une foule en liesse : partout des restes de barricades, des traces d'affrontements et des gens radieux, triomphants. Esteban est désorienté, la séminaire a été démantelé pour construire des barricades, il ne connaît personne dans cette ville où règne une incroyable effervescence. Après avoir trouvé refuge dans une caserne, il commence la rédaction de lettres à sa soeur aînée, restée au village... Esteban va prendre peu à peu conscience du rêve qui est en train de naître, celui d'une révolution libertaire, d'une utopie construite comme force d'opposition au capitalisme.

On peut difficilement résumer l'Etoile noire, roman riche, dense, qui parle de révolte, d'une guerre fratricide, de trahison, de lâcheté mais aussi d'engagement, d'espoir, de lutte, de liberté, d'amour et d'amitié. On pourra voir en parrallèle le merveilleux film de Ken Loach Land and freedom que Lilian Bathelot cite en bonne place dans sa bibliographie en fin d'ouvrage. Histoire de continuer à s'interroger sur cette histoire récente et passionnante, fabuleux moment d'espoir dans la noirceur du monde. Pour les amateurs d'Histoire et pour tous les autres, un très grand roman à lire à partir de 13-14 ans. Et pour ceux qui veulent aller plus loin dans la compréhension de cette époque j'ai vécu la guerre d'Espagne ou encore La guerre d'Espagne apporteront un éclairage complémentaire très utile.

Bibliographie

Abonnement

Derniers articles du blog "Des ados et des livres" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Véronique D. (282)

Véronique n'est peut-être plus adolescente depuis longtemps mais a développé une passion sans borne pour ce secteur de l'édition. Aussi passionnée de littérature victorienne que de westerns, elle aime la fiction sous toutes ses formes mais peut-être plus encore les balades en forêt au petit matin.

Administrateur (78)

Description par défaut

Marie-Aurélie (77)

Marie-Aurélie adore la littérature américaine et les romans noirs. Elle aime écouter de la musique déprimante des années 80 et changer de couleur de cheveux.

Emilie (63)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Céline (22)

Description par défaut