Chargement...
Chargement...

La Tour Eiffel sympathise avec la Statue de la Liberté...

1804_la-tour-eiffel-sympathise-avec-la-statue-de-la-liberte
Une actualité de Libraires jeunesse
Publié le 09/08/2013
... et elles décident de se faire la malle en Ecosse ! En chemin, elles rencontrent d'autres monuments et décident des les embarquer avec elles. Bon, ok, ça ne s'est peut-être pas passé comme ça, peut-être qu'elles n'étaient pas consentantes. En fait, c'est d'abord l'histoire d'Otis, petit garçon malingre, passionné d'architecture qui, suite à une mésaventure avec un de ses camarades, se retrouve enfermé dans la Statue de la Liberté après une visite avec sa classe. Et lorsqu'il essaie d'en sortir, il n'est pas face à New York mais dans une espèce de brouillard bizarre et la vue donne sur... la Tour Eiffel et le sphinx de Gizeh ! Mort de peur et béat d'incompréhension, Otis ne sait que faire. Heureusement, lorsque le KaDeWe débarque de Berlin, il est lui aussi habité. Grâce à Olivia, Otis reprend espoir... et en profite quand même pour observer de plus près ces merveilles architecturales et nous abreuver de son savoir ! Parallèlement, la mère d'Otis part à la découverte de son nouvel emploi : elle sera esthéticienne dans un château perdu au fin fond des Highlands écossais. Alors qu'elle croit avoir laissé son fils en sécurité à New York, elle est loin de se douter à quel point il est proche d'elle... Voilà un roman très plaisant, qui, mine de rien fourmille d'informations en tout genre. Certes, certaines ficelles sont grosses (voire énormes !) mais ça n'altère en rien le plaisir de lecture et l'originalité de l'intrigue. En cette période de vacances, voici donc le moyen de faire le tour du monde sans quitter son transat !

Abonnement

Derniers articles du blog "Coccinelles et Petit pois" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Petit pois (10)

Frédéric alias Petit pois : Le créatif de la bande, l'imagination est sa loi. C'est un doux rêveur poète et musicien.

Administrateur (5)

Description par défaut

Coccigène (2)

Adeline dite Coccigène : La "serial liseuse" du rayon qui lit plus vite que son ombre et vous déniche LE livre qu'il vous faut.

Carococo (1)

Caroline dite Carococo : la mémoire du rayon ! (Presque) aucune demande farfelue ne lui résiste.